Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
19 juillet 2018

L'Argens

Argens1

 L'Argens (Argenç en occitan provençal selon la norme classique ou Argèns selon la norme mistralienne) est un fleuve côtier français, dont le cours est entièrement situé dans le département du Var.

Il traverse le centre du département d'ouest en est. Il prend sa source à Seillons-Source-d'Argens (d'où le nom de ce village) à une altitude de 269 m, puis Châteauvert, Correns, Montfort-sur-Argens, Carcès, Le Thoronet, Lorgues,Taradeau, Vidauban, Les Arcs-sur-Argens, Le Muy, Roquebrune-sur-Argens, Puget-sur-Argens, Fréjus, puis se jette dans la mer Méditerranée, près de Fréjus. Sa longueur totale est de 116 km.
Ses affluents sont : le Blavet, l'Endre, la Bresque, le Caramy, l'Issole, la Cassole, la Ribeirotte, la Florieye, l'Aille, et la Nartuby.

L'Argens est un cours d'eau peu abondant, mais suffisamment fourni toute l'année qui cependant s'était retrouvé totalement asséché en septembre 2007. Son débit a été observé sur une période de 37 ans (1970-2007), à Roquebrune-sur-Argens, tout près de son embouchure dans la mer. Le bassin versant du fleuve y est de 2 530 km², c'est- à-dire sa presque totalité.

L'Argens présente des fluctuations saisonnières modérées. On y distingue deux périodes qui divisent l'année. Les hautes eaux se déroulent de l'automne au printemps et portent le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 16 et 33 m³/seconde, d'octobre à mai inclus, avec un maximum fort net en janvier (32,8 m³) et février (29,0 m³). Dès fin mai s'amorce une décrue rapide qui mène aux basses eaux d'été, se déroulant de juin à septembre inclus, avec un minimum au mois d'août (moyenne mensuelle de 6,08 m³/seconde), ce qui est encore très confortable en Provence. Au total, les oscillations saisonnières sont relativement peu importantes. Cependant, les fluctuations de débit peuvent être beaucoup plus prononcées sur de plus courtes périodes et varient d'après les années. Les crues peuvent être très importantes pour un fleuve côtier au débit modéré. L'Argens suit en cela le modèle classique méditerranéen. Le débit instantané maximal enregistré a été de 748 m³/seconde le 7 janvier 1994, tandis que le débit journalier maximal était de 700 m³/seconde le 18 janvier 1978.
Au total, l'Argens est un cours d'eau assez peu abondant, si du moins on le compare à ses voisins orientaux tels le Var, l'Estéron ou la Siagne. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 222 millimètres annuellement, ce qui est plutôt médiocre, valant nettement moins que la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et très inférieur à celle du Var (553 millimètres). Le débit spécifique du fleuve n'atteint dès lors qu'un modeste 7,0 litres/seconde et par kilomètre carré de bassin.

Source : D'après un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
G
Merci Nadine pour cet article sur notre "Argens", capable du meilleur et du pire. Le pire ce sont des inondations soudaines et dévastatrices, comme nous avons connues ces dernières années. <br /> <br /> Le meilleur : le fleuve "nourricier" avec de riches terres, qui faisaient déjà sa réputation à l'époque gallo-romaine, des paysages très variés et superbes, de la source à l'embouchure.<br /> <br /> Ma famille avait des terres agricoles tout le long de l'Argens à Roquebrune. Lieu magique de mon enfance s'il en fut un, que le domaine, avec de très beaux souvenirs. <br /> <br /> Gros travaux d'entretien sur les rives tous les ans et tout au long de l'année, pour éviter le pire lors des inondations, qui causèrent parfois d'énormes dégâts.En contre partie, une production agricole hors norme ..<br /> <br /> Avec l'exploitation également des roseaux et cannes.<br /> <br /> Paradis bien mis à mal aussi avec l'exploitation de sablières, pas toujours faite dans le respect de l'environnement. <br /> <br /> Toute une époque là encore ..<br /> <br /> Souvenirs et petites madeleines de Proust au fil de l'Argens...<br /> <br /> <br /> <br /> Bonne fin de semaine
Répondre
Publicité