Roitelet

Dans de nombreux villages de Provence, il était d'usage, le 24 décembre, au cours de la messe de minuit, d'associer au moment de l'offrande, un lâcher d'oiseaux et, en particulier, de lâcher un roitelet.

Ce roitelet appelé petouso ou vaqueto, devait avoir été capturé vivant par de jeunes gens partis en troupe dans les champs des alentours. Celui qui saisissait le premier l'oiseau était sacré Rèi de la Petouso ou Rèi de la Vaqueto (Roi du roitelet).

 Nota de Nadine : J'ai vérifié dans le dictionnaire provençal-français : "Lou pichot tresor" (Le petit trésor) de Xavier-De-Fourvieres, ces deux appelations de petouso et de vaqueto. Je vous livre ce que j'ai trouvé :

 - pour petouso : roitelet, troglodyte, également en provençal petouvin : roitelet.

- pour vaqueto : (pour le sujet qui concerne ce texte) troglodyte. Egalement en provençal vaqueirouno : bergeronnette.

 Source : D'après l'Almanach provençal 2007 - Edition Jeanne Laffite

 

Guirlande-roses