Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
26 janvier 2020

Claude Gay, botaniste et naturaliste dracénois

 

Claude_Gay

Claude Gay, botaniste, naturaliste et historien. Il est né à Draguignan le 18 mars 1800 et il est mort à Flayosc, au quartier du Deffens le 29 novembre 1873. Explorateur et savant, il a effectué les premières études approfondies de la flore, de la faune, de la géologie et de la géographie du Chili.

Venu à Paris pour faire ses études de médecine et de pharmacie, il les abandonne rapidement pour se consacrer à l'histoire naturelle. En 1828, il part au Chili pour enseigner la physique et l'histoire naturelle dans un collège de Santiago. Il n'est alors qu'un jeune savant quand il débarque à Valparaiso. Fort timide, mais drôle, il a toujours moyen de faire rire et d’étonner son monde. Il connaît quelques tours de jonglerie ; cela lui rendra service chez les indiens et auprès des enfants de la société aristocratique de Santiago. Il tombera amoureux du Chili et y consacrera sa vie.
C'est en 1830 qu'il signe un contrat avec le gouvernement chilien pour commencer diverses recherches scientifiques. La passion de la connaissance et l’amour du pays vont se conjuguer chez lui pour favoriser la découverte précise d’un univers peuplé d’animaux et de plantes

Il revient en France en 1832 et fait don de ses collections au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Il retourne à nouveau au Chili en 1834 et explore à nouveau le pays durant quatre ans. Après avoir visité le Pérou en 1839, il s'installe à Santiago où il rédige son Historia fisica y politica de Chile qui est publiée par le gouvernement du pays entre 1844 et 1871 et qui lui vaut l'attribution de la Légion d'honneur du gouvernement français.

En 1841, avant de revenir en France l'année suivante pour y travailler sur son ouvrage, le gouvernement de José Joaquín Prieto (1786-1854) lui confère la nationalité chilienne. Il est correspondant du Muséum en 1831 et il est élu membre de l'Académie des sciences en 1856. En 1863, il retourne une dernière fois au Chili pour revoir le pays qui l'a accueilli et les amis qu'il s'est fait là-bas.

Claude Gay fresque

Claude Gay - Un explorateur et savant provençal au Chili.
Trompe l'oeil sur la façade d'une maison située face à la place Claude Gay à Draguignan (Photo Nadine).

Honneurs 

En France et plus précisément à Draguignan :

Ancien élève du collège de Draguignan, il lui a laissé à sa mort un legs important : "Je lègue une rente de 1 000 francs-or au collège de Draguignan pour fonder trois prix annuels : un prix de littérature française, un prix de littérature latine, un prix de sciences mathématiques ou physiques. Les prix seront alloués aux élèves qui auront obtenu les premières places dans leurs classes". Les prix furent décernés pour la première fois en 1879. La trésorerie du legs épuisée, les prix furent remplacés par une médaille puis supprimés en 1968.

Mais encore : Une place de Draguignan porte le nom du botaniste et son visage est peint sur la façade d'un bâtiment donnant sur cette place. L'oeuvre est composée de plusieurs centaines d'animaux formant le visage du naturaliste (voir la photo du mur peint au-dessus).

Au Chili

Il y a à Vitacura une Fundación Claudio Gay. Et sans oublier que son nom a été attribué à certains lieux à Santiago, Talagante, Talcahuano, Villa Alemana...

Il a écrit de nombreux ouvrages :

  • Noticias sobre las islas de Juan Fernandez, Valparaiso, 1840
  • Historia física y política de Chile, Paris, 1844-1848
  • Origine de la Pomme de terre, Paris, 1851
  • Atlas de la historia física y política de Chile, Paris, 1854
  • Triple variation de l'aiguille d'amiante dans les parties Ouest de l'Amerique, Paris, 1854
  • Carte générale du Chili, Paris, 1855
  • Considérations sur les Mines du Perou, compares aux mines du Chili, Paris, 1855
  • Notes sur le Brasil, Buenos Ayres, et Rio de Janeiro, Paris, 1856
  • Rapport a l'academie des sciences sur les mines des États-Unis, Paris, 1861.

Source : D'après un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, consacré à Claude Gay.

Claude Gay dvd

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité