10 février 2019

De la grappe à la tine et de la tine au vin

  (Photo Wikipédia) Cet article fait suite à celui paru le 23 janvier, intitulé "De la cave familiale à la cave coopérative". La vinification La vinification désigne le procédé par lequel le jus de raisin, le "moût" est transformé en vin. La tine La tine est une cuve maçonnée et carrelée de malons rouges vernissés qui recevait le moût (les grappes écrasées et le jus de raisin) afin qu'il puisse fermenter et ainsi produire du vin. Presque chaque maison provençale possédait une tine. C'est depuis la cave que l'on pouvait... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

04 février 2019

La culture de la vigne

Fouloir au Musée des ATP à Draguignan (Photo Nadine)  Jusqu'au début du XXe siècle, le Var était un département essentiellement agricole. Un grand nombre de nos collines, aujourd'hui envahies par les pins et le maquis étaient cultivées. La construction de milliers de murs en pierres sèches, appelées berges ou restanques a permis de gagner des espaces, dans un terrain pentu, caillouteux, aride. Ainsi, on pratiquait la culture en "oullière" : 2 à 3 rangées de vignes, un espace labourable de 3 à 4 mètres pour les céréales et... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23 janvier 2019

De la cave familiale à la cave coopérative

  Cuve monumentale pouvant contenir 6000 l au Musée des ATP à Draguignan (Photo Nadine) L'origine de la cuve Un manuscrit de 1789 signale l'existence de cette cuve dans un bâtiment de l'Evêché de Glandèves situé à Entrevaux. A l'origine, il existait deux cuves identiques. Au début du XXe siècle, l'une d'elles fut démontée et semble avoir disparu... Ces cuves monumentales, situées dans les caves des bâtiments, étaient judicieusement placées en dessous de deux trappes d'arrivée des grappes de raisin foulées dans le fouloir de... [Lire la suite]
18 août 2018

La tarasque de Tarascon

  Le château de Tarascon sur les bords du Rhône (Photo internet) Figure emblématique des multiples dragons qui hantent les contes et légendes de la Provence, la tarasque est née au bord du Rhône, dans une grotte aquatique, sous l'emplacement du château de Tarascon.Dévoreuse des faibles, des femmes et des enfants, démolisseuse de digues et de barrages, rompus pas sa terrible queue, elle est l'image effrayante des débordements du fleuve. Son mythe se complète de l'intervention victorieuse de sainte Marthe, la soeur de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 août 2018

Une coutume du Moyen-Age conservée jusqu'à la Révolution

Village médiéval, Villecroze, situé à l'ouest de Draguignan entre Tourtour et Salernes est surtout connu pour ses falaises de tuf trouées de grottes. Ces curiosités naturelles valent le détour et une promenade dominicale. Mais savez-vous que ce pittoresque village a conservé jusqu'à la Révolution une coutume moyenâgeuse : la promenade ? Celle-ci n'avait rien de touristique ; elle permettait plutôt à ses habitants de se racheter une bonne conduite, car à l'époque on ne badinait pas avec la bonne moralité à Villecroze ! Les... [Lire la suite]
08 juin 2018

L'art de recevoir ses invités autrefois

En général toute maîtresse de maison prend un jour de la semaine pour "recevoir". C'est une excellente habitude pour les visiteurs aussi bien que pour les visités. Les premiers sont certains de ne pas frapper inutilement à une porte, les seconds garantissent leur liberté pour le reste de la semaine. Il y a même des femmes qui ne restent chez elles que tous les quinze jours. Il en est d'autres qui reçoivent non seulement de trois à six, comme partout, mais dont la porte se rouvre le même jour de neuf heures à minuit. On fait du... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 mai 2018

Les dorures et les ors des Provençales

  Les dorures sont les bijoux que les jeunes filles recevaient en dot de leur père, avec quelques pièces d'étoffes précieuses et quelques mesures de dentelle. L'histoire du bijou provençal est étroitement liée à celle du costume. La propérité que connut la Provence au XVIIIe siècle, l'intense commerce du port franc de Marseille, qui importait les plus belles étoffes de l'Orient, les toiles peintes, les indiennes, les mousselines des Indes mais aussi celui de la foire de Beaucaire (Gard) où parvenaient les dentelles de... [Lire la suite]
15 avril 2018

La moisson en Provence autrefois

  La fin juin voyait l'arrivée des grands travaux liés à la moisson. Nos campagnes ne connaissent plus ce moment vital où nos ancêtres récoltaient le blé conditionnant l'année à venir. Jusqu'au XIXème siècle, on moissonnait en Provence, à la faucille (voulame en provençal), outil se composant d'un fer recourbé très tranchant pouvant atteindre 70 centimètres. Le moissonneur s'avançait la tête tournée vers le grain à couper. Il saisissait le chaume, de la main gauche, tenait bien la javelle pour qu'aucun grain ne se... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 avril 2018

Les veillées d'autrefois

  C'est avec nostalgie que nos anciens évoquent les veillées d'autrefois. En réunissant jeunes et vieux d'une même communauté, elles permettaient, au-delà du simple plaisir de se réunir, de tisser et d'entretenir des liens sociaux et surtout générationnels inestimables.  A la mauvaise saison, alors que les travaux des champs laissent du répit, le soir quand on s'est acquitté des obligations du jour, les veillées échappent à la stricte économie du quotidien ; elles s'ouvrent au temps privilégié du partage : partage des... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 mars 2018

Les âges de la vie

  De nombreuses coutumes marquent les différentes étapes de la vie, le premier et le dernier jour. Vivaces à l'époque qui nous concerne, certaines perdurent jusqu'à nos jours. A la naissance, la mère était assistée par une femme expérimentée du voisinage "la buono fremo" (la bonne femme) et la superstition voulait que le nouveau né ne sorte pas avant le baptême qui devait avoir lieu dans les trois jours suivant la naissance. Le parrain de l'aîné était le grand-père paternel qui transmettait son prénom à son petit-fils.... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,