13 avril 2014

Les ferrures provençales

  Ferrures de la porte de l'église Saint-Michel à Draguignan (Photo Nadine) Au XIIe siècle, quand la Provence appartenait aux Comtes de Barcelone, elle s'est enrichie du savoir-faire des ferronniers catalans. Le travail du fer a d'abord bénéficié aux armes puis ensuite à la serrurerie grâce à la maîtrise de la technique du ciselage. Marteler le fer à chaud était un travail noble. Le ferronnier, fournisseur des combattants pouvait porter l'épée au côté. Dans les villages, l'artisan forgeron (lou fabré en provençal)... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 avril 2014

Les aiguiers

Aiguier de Gayéaux près de Saint-Saturnin lès Apt (84) - Photo capfrandos.free.fr Aiguier de Gayéaux - Schéma En Provence, un aiguier est une citerne creusée dans la roche et voûtée de pierres. Il sert à recueillir les eaux de ruissellement. Ces aiguiers sont implantés sur des terrains en pente ou en aval de ces derniers. Leur impluvium peut être un plan de roche dénudé et creusé de rigoles de collecte ou un chemin barré d'une rigole oblique poursuivie jusqu'à l'aiguier. Un autre dispositif consiste en une toiture collectrice... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 01:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mars 2014

La chèvre d'or

 On trouve sa présence dans le massif de l'Estérel où elle est la gardienne des trésors laissés sur place par les Sarrasins du Fraxinet. Dans la Provence orientale la légende la rattache à la fée Estérelle. Alphonse Daudet, dans son conte "Les étoiles", les évoque l’une et l’autre : "Et ta bonne amie, berger, est-ce qu’elle monte te voir quelques fois ? ça doit être bien sûr la chèvre d’or ou cette fée Estérelle qui ne court qu’à la pointe des montagnes". Paul Arène, dans sa préface à "La Chèvre d’or", fut... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 01:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2014

Le four banal

  Au Moyen Age et sous l'Ancien Régime, les habitants avaient pour obligation d'utiliser les installations seigneuriales pour moudre le grain, cuire la pain ou encore puiser l'eau. Cela donnait lieu à un impôt en argent ou en nature appelé "banalité". Pour le pain, ils devaient utiliser le four seigneurial dit "banal" et payer un droit de "fournage". C'est-à-dire, remettre une partie de leur production au seigneur, en général, un pain sur vingt ou sur trente. C'était un asservissement tant le four à pain était indispensable à... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 mars 2014

Les globes et les couronnes de mariées

  Les globes et les couronnes étaient des objets marquants de leur époque. Chacun savait ce qu'ils représentaient et la force qu'ils possédaient. Ils étaient à la fois des objets du quotidien mais aussi des objets symboliques. Voici ci-après quelques explications. Les globes A l’origine, la fabrication de globes était destinée à la protection des horloges, les statues religieuses ou encore les souvenirs de voyage. Dans les années 1850, les globes se mettent à protéger les couronnes de mariées. Tout un décor spécifique... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 mars 2014

L'estamaire ou le rétameur

  Huile sur toile d'Alphonse Legros (1837-1911). Né à Dijon, il entre à l'Ecole des Beaux-Arts avant d'assister à la "Petite Ecole" de Horace Lecoq de Boisbaudran (1802-1897) à Paris. Il commence à exposer en 1857. En 1863, il se rend à Londres où il trouve des admirateurs et des clients, notamment la famille Ionides, et a été ardemment promu par les frères Dante Gabriel Rossetti et William Michael Rossetti. Graveur, peintre et sculpteur, il entre à la Slade School en 1876 et est naturalisé citoyen britannique en... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 21:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 mars 2014

Le mistral, l'un des trois fléaux de la Provence

  Quand on parle du vent qui souffle en Provence, on pense tout de suite au Mistral. Nos ancêtres le connaissaient bien car ils étaient au fait de le terre et du ciel. Tout avait son importance. Le jour où il commençait à souffler, le nombre de jours qu'il allait durer, etc... Un dicton disait qu'il soufflait trois, six ou bien neuf jours de rang. Maître vent dont les siècles ont polissé l'appelation comme une pierre de moulin : "Lou Magistrau, lou Maistrau, lou Mistrau... le Mistral". Ce "manjo-fango" (majeur... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 01:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mars 2014

Le mariage dans le Var autrefois

Autrefois, la plupart des mariages se faisaient par l'intermédiaire d'un parent, d'un ami qui remplissait les fonctions de négociateur. Quelquefois, c'étaient les jeunes gens eux-mêmes qui s'étant fréquentés se promettaient amour et fidélité. Ils en prévenaient chacun leurs parents et d'après leurs réponses, le père du jeune homme faisait la première démarche. Il se rendait avec son fils, ses parents et ses amis chez le père de la fille qu'il trouvait assis au milieu de sa famille et des personnes qui lui étaient attachées.... [Lire la suite]
02 mars 2014

Remède contre la rage

  Remede contre la rage pris dans la feuille du courrier d'avignon du 28 septembre 1764, ou recette d'une poudre infaillible contre la rage qui a été procurée par la Société Royale d'agriculture de la généralité de tours. Les accidents que cause souvent la morsure des chiens enragés sur les hommes et sur les bestiaux ont engagé cette compagnie à faire imprimer, en faveur de l’économie rurale, la recette d’une poudre infaillible contre la rage. Comme tout ce qui interpelle l’humanité mérite d’avoir place dans cette... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 21:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2014

Remède contre la peste, remède pour le point de côté

   Remède contre la peste Pour la peste, il faut avec un rasoir ouvrir le bubon, appliquer et frotter avec des oignons les ouvertures et y appliquer de la poix maigre. Mr Bayle natif du Vernet, curé de Gaubert proche de Digne avait guéri vers l’année 1721 ou 22 avec ce remède plus de vingt cinq malades pestiférés dans sa paroise. Remède pour le point de coté. Il faut prendre d’eau de vie camphrée, des cloux de girofle demi once, de canelle demi once, une noix muscate, du poivre entier, il faut piler le tout, il faut... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,