01 novembre 2020

Parlez-vous le sud ? Que veut dire "cacalouche" ?

Yves Pujol nous explique le mot : "cacalouche" "Il est pas beau mon cacalouche ?" A l'origine "cacalouche" vient du provençal "cacalucho" ou "coucouluchoun" qui signifie le sommet d'une montagne ou d'une toiture. "Cacalouche" en Provence, ça désigne aussi tout ce qui est sur la tête. Un chapeau, un béret, un bonnet, bref, un couvre-chef.  
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 octobre 2020

Le marché provençal au début du XXe siècle à Marseille

 Vous aviez apprécié cet article à l'époque, je l'avais mis en ligne le 18 janvier 2013. Je le mets à nouveau en lumière ne serait-ce que pour les jolies cartes postales anciennes en couleur qu'il contient. Les coquillages sont appréciés mais aussi redoutés pour les empoisonnements qu'ils provoquent parfois, surtout l'été quand on les "rafraîchit" avec l'eau douteuse du Vieux Port. D'où l'effort de présentation de cet étal et la mise en évidence de l'arrosoir d'eau potable, garantie d'hygiène assez approximative, il... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
18 octobre 2020

Le village des bories à Gordes

Le Village des bories (Photos Nadine) Le mot "borie" est la francisation du mot provençal "bori" auquel Frédéric Mistral donne pour origine "boria" en bas-latin qui veut dire étable à boeuf. En effet, les bories sont des constructions de dalles plates de calcaire ou "lauzes" posées les unes sur les autres sans liant aucun et qui respectent une inclinaison vers l'extérieur qui est leur caractéristique. Leur toit est constitué d'une voûte en encorbellement qui empêche l'infiltration de l'eau. Si les unes abritaient des bergers loin... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
11 octobre 2020

Le bleu de pastel ou "bleu charrette"

Le pastel "Isatis Tinctoria" est une plante crucifère dont les feuilles procurent un bleu exceptionnel en teinture comme en peinture. La production de cette substance colorante sous forme de coque ou de cocagne apporta la richesse au Lauragais, région comprise entre Toulouse, Albi et Carcassonne. Les pastelliers figuraient parmi les plus grandes fortunes de l'époque et ont laissé de nombreux témoignages. Le commerce des coques débutait dans cette région appelée "pays de cocagne". Les coques transitaient dans... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
03 octobre 2020

L'histoire de la sardine qui a bouché le port de Marseille

  L'entrée du port de Marseille par Claude Joseph Vernet (1754) musée du Louvre. Nota : Ce tableau qui date de 1754 décrit le port de Marseille tel qu’il était à l’époque. La série des Ports de France a été commandée pour le roi de France en 1753 par le marquis de Marigny, intendant des Bâtiments du roi. Les deux tableaux du port de Marseille (voir l'autre ci-dessous) ont été peints entre octobre 1753 et septembre 1754. Celui qui est présenté est conservé au Musée du Louvre à Paris. ... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 septembre 2020

Silence, on tourne dans le Var !

Que se soit en décors naturels ou en intérieurs, en plan large ou en plan américain, le Var a toujours eu de bons rapports avec le cinéma en couleur. Et même, en cherchant bien, la ville de Sainte-Maxime, par le biais de Léon Gaumont, doit avoir joué un rôle important dans les grands évènements de l'industrie cinématographique. C'est en effet à ce génial inventeur parisien mais cependant maximois de coeur, que l'on attribue les premiers procédés de cinéma parlant (1902) et de cinéma en couleur (1912). C'est dans les années 20 que... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 septembre 2020

La Coupo Santo, l'hymne de la Provence

La Coupo santo, c'est-à-dire la Coupe sainte, est une coupe en argent que les félibres catalans offrirent aux félibres provençaux lors d’un banquet qui se tint à Avignon le 30 juillet 1867, en remerciement de l’accueil réservé au poète catalan Victor Balaguer, exilé politique en Provence. Cette coupe est l’oeuvre du sculpteur et statuaire Louis Guillaume Fulconis et de l’argentier Jarry. Les deux femmes représentent la Provence et la Catalogne. Cette union entre Catalans et Provençaux se retrouve aussi dans les couleurs du drapeau... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 septembre 2020

Quelques légendes autour de l'eau

  La Sainte-Baume et sa grotte (Photo internet) Une légende raconte que l'eau de la source de la Sainte-Baume (Var) serait les pleurs de Magdeleine repentante. Cette eau guérissait les maux d'yeux. Nombreux étaient les pèlerins qui s'y rendaient dans ce but et voyaient leurs voeux exaucés. A La Ciotat (Bouches-du-Rhône), la source de Fontsainte est une source intermittente, qui provenait sans doute d'une grotte avec un réservoir qui se remplissait et se vidait plus ou moins vite. Cette source a disparu avec sa fontaine lors... [Lire la suite]
05 septembre 2020

Le rocher de Roquebrune et du Muy

    Il y a longtemps que je voulais vous parler du rocher de Roquebrune. Ce rocher a vu vivre bon nombre de générations de mes ancêtres et eux, depuis toujours l'ont contemplé et ont vécu sous sa protection. On dit que les Roquebrunois et les Muyois se disputaient et se disputent toujours le rocher (vous le lirez ci-dessous) qui est à moitié chez les uns et à moitié chez les autres. Or, le 6 octobre 1890 au Muy, un muyois, François Barret, a épousé une Roquebrunoise, Adélaïde Ollivier. Ils étaient... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 août 2020

Reynier, hameau médiéval d'Ampus oublié

  Aux abords de la côte d’Ampus, sur la D49, du côté droit de la route en montant, se trouve un petit renfoncement à peine visible, prolongé par un chemin pentu et caillouteux. A première vue, il est difficile d’imaginer l’importance historique de ces lieux. Et pourtant… C’est bien ici, en contrebas de la côte, qu’a été bâti le village médiéval de Reynier, dont il ne subsiste hélas, que des ruines. "Pour ma part, je l’ai découvert tout à fait par hasard, alors que j’étais commissaire de course sur la “Côte d’Ampus”. Il faut... [Lire la suite]