04 novembre 2017

La légende des Champs-Elysées

  Les Grecs croyaient que chaque point blanc qui constituait la Voie lactée représentait l'âme d'un mort. Dans le très vaste royaume des Enfers, en un lieu appelé les "Champs-Elysées", les personnes défuntes savouraient un bonheur parfait. Elles s'y nourrissaient d'asphodèles qui sont des plantes vivaces. Mais cependant, tous n'avaient pas la chance d'accéder aux "Champs-Elysées". Seuls les héros et les gens vertueux pouvaient, après leur mort, s'épanouir parmi les asphodèles. Tous les autres étaient condamnés à... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 octobre 2017

Regain de Jean Giono

Note de Nadine : Le "regain", c'est l'herbe qui repousse dans les prés, après la première fauchaison. C'est le renouveau, c'est l'espoir... Dans une des scènes, on voit Panturle revenir de la ville et déposer sur la table trois paquets. Du premier, il sort une boule de pain qu'un ami lui a donnée ; du second, il laisse couler du blé entre ses doigts ; et du troisième, tout biscornu, il tire un soc de charrue que lui a confié le père Gaubert, le vieux forgeron du village parti mourir chez son fils, Jasmin, qui habite dans la... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 octobre 2017

Port Grimaud, cité lacustre

Port Grimaud, souvent appelée la "Venise provençale", est une cité lacustre privée implantée au coeur du golfe de Saint-Tropez. Cette marina est située sur la commune de Grimaud.  Port Grimaud a été conçu et construit par l'architecte mulhousien François Spoerry. En 1962, ce dernier possédant une maison à Cavalaire apprend que des terrains marécageux sont en vente au fond du golfe de Saint-Tropez près de l'embouchure de la Giscle. Il les achète et y édifiera un vaste lotissement : une cité lacustre intégrée à cet... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2017

Quand le diable s'en mêle : sorcières et possédées dans le Var

  Le pays varois a connu jadis plusieurs procès de sorcellerie. Citons en 1299, deux femmes du village de la Roquebrussanne accusées de maléfices, condamnées au carcan et au fouet avant d'avoir les oreilles coupées ! Elles pouvaient toutefois éviter cette mutilation infamante en versant une forte somme à la curie de l'évêque. Deux sorcières sont brûlées vives à Hyères en 1435, place du Piol. Quatre ans plus tard, un curieux procès est intenté à deux habitants de Figanières soupçonnés de détournement d'héritage à l'aide d'un... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
11 octobre 2017

Les ponts

Limitée par le Rhône à l'ouest ; parcourue par la Durance et ses affluents : le Verdon, l'Ubaye, l'Asse, et la Bléone ; drainée par une multitude de rivières : le Var, la Siagne, l'Argens, le Gapeau et l'Issole dans le Var, l'Ouvèze, l'Aigues, la Nesque, Les Sorgues, le Calavon et le Coulon dans le Vaucluse, pour ne citer qu'eux, la Provence est profondément découpée, et pour passer d'une rive à l'autre, les hommes ont dû construire une multitude de ponts. Ils se chiffrent par centaines. Ces cours d'eau ayant des caractéristiques très... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
05 octobre 2017

L'école autrefois

Ecole de garçons de Trans vers 1910. Mon grand-père Louis Rambaud est au second rang à gauche (Collection Nadine) Ecole de filles de Trans vers 1915. Mes deux grand-tantes : Julienne Rambaud et Irène Vincent sont sur la photo (Collection Nadine) L'école joue un rôle fondamental dans la société provençale. Elle représente pour les enfants d'ouvriers et d'agriculteurs, nombreux dans les villages de Provence un moyen d'accéder à un niveau supérieur de l'échelle sociale. Leur présence dans les villages se multiplie... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

29 septembre 2017

Les vendanges d'antan

   Les vendanges dans le Midi (Carte postale ancienne) Vieux de 2 600 ans, le vignoble provençal est le plus ancien de France. Les Phocéens sont les premiers à introduire la vigne en Provence et les Romains, dès le IIe siècle avant J.C, en développent la culture. Au cours des siècles, le vignoble s'étend et devient peu à peu une culture traditionnelle de la Provence. Les vignes sont partie intégrante des paysages du Midi et les provençaux vivent au rythme des vendanges. Pourtant, il y a 100 ans, les vins de la région... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 septembre 2017

Flassans sur Issole, village du centre Var

Plan de Flassans, village du centre Var, peint sur des carreaux de faïence. Ce plan se trouve sur la place (Photo Nadine)  Le nom de Flassans provient probablement de celui d'un propriétaire terrien de l'époque gallo-romaine qui possédait un domaine sur les rives de l'Issole. D'après Auguste Longnon (1844-1911) historien et géographe spécialiste des noms de lieux, Flassans viendrait de Flaccius, personnage dont la juridiction devait s'étendre sur les lieux actuels ou bien encore du latin "flatus sanus", air pur. Des... [Lire la suite]
11 septembre 2017

La langue d'oc et la langue d'oil

  L'origine d'oc Oc vient du latin hoc qui signifie littéralement cela. En fait, on exprimait ainsi l'affirmative : c'est cela ! De ce terme s'est forgé le nom de la région du Languedoc, pays de langue d'oc. Il s'étendait de la Garonne au Rhône, sa capitale était Toulouse. L'occitan a été très répandu grâce aux troubadours. Le terme Occitanie apparaît au Moyen Âge sous sa forme latine Occitania, nom dont la terminaison a certainement été forgée sur le modèle d'Aquitania. Aujourd'hui oui s'écrit oc en occitan mais le... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 septembre 2017

L'âge du travail dans le département du Var en 1840

Le premier âge commence de bonne heure à la campagne, dès que les enfants ont atteint leur cinquième année, on les emploie sans distinction de sexe à garder les bêtes de labour dans les pâturages et les troupeaux de volailles dans les friches. Quelques-uns vont sur les chemins ramasser de la paille pour litière ou des crotins de gros bétail. Les petites filles s'occupent de quelques travaux légers dans l'intérêt du ménage. Ces différentes occupations toujours lucratives pour les familles de la campagne, empêchent d'envoyer leurs... [Lire la suite]