19 juillet 2018

L'Argens

 L'Argens (Argenç en occitan provençal selon la norme classique ou Argèns selon la norme mistralienne) est un fleuve côtier français, dont le cours est entièrement situé dans le département du Var. Il traverse le centre du département d'ouest en est. Il prend sa source à Seillons-Source-d'Argens (d'où le nom de ce village) à une altitude de 269 m, puis Châteauvert, Correns, Montfort-sur-Argens, Carcès, Le Thoronet, Lorgues,Taradeau, Vidauban, Les Arcs-sur-Argens, Le Muy, Roquebrune-sur-Argens, Puget-sur-Argens, Fréjus,... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2018

Les portes et les heurtoirs des maisons provençales

  Porte à Trans en Provence (Photo Nadine) Gardiennes de l'intimité et exposées aux regards, les portes d'entrée sont très soignées par les propriétaires. Elles peuvent être de forme droite ou cintrée, avec ou sans imposte, à simple ou double battant. Les hôtels particuliers et les maisons des notables en ont fait des objets de fierté. Avant le XVIIe siècle, c'est surtout l'encadrement qui est travaillé : des sculptures de pierre, mascarons et guirlandes, ornent les linteaux ; parfois des atlantes ou des cariatides... [Lire la suite]
07 juillet 2018

L'accent, poème dit par Fernandel

Je suis fière d'être provençale et je le crie haut et fort ! Remarquez que je dirai la même chose si j'étais née ailleurs. Mais on ne choisit pas ses ancêtres. On est d'où on est, ou d'où on naît (quoique cela n'est pas toujours vrai), c'est comme vous voulez. Tenez, voilà un sujet à réflexion... De l'accent ! De l'accent ! Mais après tout en-ai-je ? Pourquoi cette faveur ? Pourquoi ce privilège ? Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord, Que c'est vous qui pour nous semblez l'avoir très fort Que nous disons de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2018

La fée verte : l'absinthe

L'absinthe était jadis produite par distillation ou mélange d'essences. Aujourd'hui, certaines absinthes sont macérées puis filtrées, ce qui est un processus nouveau : celui du pastis (postérieur à l'absinthe), appliqué à l'absinthe. Aucun traité de fabrication des liqueurs contemporain de l'absinthe ne mentionne une quelconque recette d'absinthe par macération uniquement. Les six plantes de base d'une absinthe sont la grande absinthe et la petite absinthe, l'anis vert, le fenouil, la mélisse et l'hysope. Selon... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 juin 2018

Une lampe à huile d'antan : le calen

Un calen (Photo Internet) C'est un petit objet, presque rien, un objet bien provençal qui servait autrefois pour s'éclairer. C'est l'Adam de tous les modes d'éclairage qu'a créé le genre humain. Depuis des années et des années, il est là, pendu dans l'âtre, tout près de la grosse crémaillère, comme un vétéran qu'on oublie ; la fumée l'a noirci, un reste d'huile a formé une sorte de poix au fond de l'ouvette. Les torsades de la tige de suspension semblent être effacées ainsi que les diverses moulures dont il était enrichi ;... [Lire la suite]
20 juin 2018

Le livre de raison

 En Provence plus qu'ailleurs, le chef de famille exerçait une autorité absolue sur femme et enfants, autorité patriarcale qui devait être respectée sans mot dire. Il conservait encore cette autorité sur ses enfants qui, arrivés à l'âge adulte, avaient fondé leur propre foyer. Tous les membres de la famille le consultaient sur les problèmes importants, et rien ne se faisait sans son approbation. A sa mort, l'autorité passait à l'aîné des enfants mâles qui conservait désormais chez lui le livre de raison. On appelait livre de... [Lire la suite]

14 juin 2018

Marseille au début du XXème siècle

  Marseille au début des années 1900 Un peu d'histoire : Le XIXe siècle, avec son cortège d'innovations industrielles, dont l'apparition de la navigation à vapeur, les conquêtes de la France dès 1830, puis le percement du canal de Suez, stimule le commerce maritime et la prospérité de la ville qui passe d'environ 300 000 habitants en 1870 à environ 600 000 habitants en 1940. Par voie de conséquence, la zone portuaire déborde de son périmètre historique : le Vieux-Port et s'étend à partir de 1844 aux rivages... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 juin 2018

L'art de recevoir ses invités autrefois

En général toute maîtresse de maison prend un jour de la semaine pour "recevoir". C'est une excellente habitude pour les visiteurs aussi bien que pour les visités. Les premiers sont certains de ne pas frapper inutilement à une porte, les seconds garantissent leur liberté pour le reste de la semaine. Il y a même des femmes qui ne restent chez elles que tous les quinze jours. Il en est d'autres qui reçoivent non seulement de trois à six, comme partout, mais dont la porte se rouvre le même jour de neuf heures à minuit. On fait du... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 juin 2018

La légende de la sirène de Salernes

Sur la légende de la sirène de Salernes, nul chercheur n'a encore livré le fruit de ses travaux. De ce que fut l'histoire vraie de cette sirène, on ne connaît pas grand chose. En revanche, on sait qu'aucune légende ne peut prendre corps si elle n'est pas issue d'un fait réel ou d'une idée partagée par le plus grand nombre à une époque donnée. De quoi est née "l'affaire Ermentrude" ? (ainsi s'appelait la sirène). Qu'enseigne-t-elle à travers la légende venue du fond des siècles ? C'est encore un mystère à décypter. Pourtant, un... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
27 mai 2018

Le pays de Forcalquier et la montagne de Lure

  Passionnément contée par Jean Giono, "c'est un pays où l'olivier vient rencontrer le hêtre, où chênes verts et chênes rouvres confrontent leurs ramures, où l'air de la Méditerranée épouse la lumière des Alpes", lorsqu'il évoque "les vraies richesses", la montagne de Lure est célébrée à travers toute l'oeuvre du poète. Une Provence faite d'authenticité et de pureté où les habitants vivent en harmonie avec le monde qui les entoure. C'est dans la Contadour, au milieu des bergeries de pierres sèches que Giono et ses amis... [Lire la suite]