07 mars 2015

Les travailleurs du corail

  Un grand panier de sardines sous un bras, le poing sur la hanche, la balance romaine accrochée à la ceinture, la poissonnière du quartier Saint-Jean est l’un des personnages les plus caractéristiques du peuple marseillais et l’un des premiers a avoir été immortalisé par les santonniers. Un tablier de grosse toile de chanvre protège son beau cotillon d’indienne, un grand châle est croisé devant, les pointes passées dans la ceinture, les barbes de sa coiffe toujours dénouées flottent au vent et ses oreilles, sa... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 01:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 février 2015

La route du sel dans le Comté de Nice

Pour faire suite à mon article : L'histoire du sel, la gabelle, je vous propose de lire : La route du sel. Pendant près de six siècles, la route du sel fit la fortune ou la ruine de villes-étapes. Des milliers de mulets transportant chacun près de 80 kilos de charge (charge : unité de mesure du Comté de Nice) empruntaient les mauvais chemins des Alpes et les cols enneigés. L'itinéraire tenait compte des obstacles naturels et des aléas politiques. La vallée du Var, qui servait de frontière avec les états de Provence, était... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 01:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 février 2015

L'histoire du sel, la gabelle

  Le sel... Ces quelques petits grains qui viennent assaisonner nos plats quotidiens nous semblent d'une étonnante banalité au point que nous n'y prêtons plus guère attention. C'est un peu vite oublier l'importance que le sel a eu dans notre histoire... Le sel a une origine marine, qu'il s'agisse de mers actuelles ou de mers primitives qui se sont retirées ou asséchées lors de réchauffements climatiques. Dans ce dernier cas, il s'est retrouvé compressé pendant des milliers d'années par des couches sédimentaires. Jusqu'au... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 janvier 2015

Le mas

   La maison rurale que l'on qualifie de "mas" était une petite unité symbole de l'économie fermée. Chaque maison était différente et traduisait le caractère individualiste du paysan qui personnalisait toujours sa demeure. Elle témoignait d'un pragmatisme et d'une ingéniosité qu'on ne rencontre plus aujourd'hui. L'homme ne cherchait pas à dominer la nature environnante mais essayait de composer avec elle en tirant partie de ce qu'elle pouvait lui offrir. Le mas ressemblait à une construction ayant la forme d'un... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
16 janvier 2015

Blanc, noir et gris

Blanc et noir, ombre et lumière, accompli et inaccompli semblent indissociables. Blanc et noir ne sont pas des couleurs, mais des éclairages différents. Le noir c'est la nuit, c'est l'ombre, c'est-à-dire le moment où les couleurs semblent absentes de toutes choses. Mais il suffira que le soleil se lève pour les révéler à nouveau. Aussi bien le noir en Provence n'est-t-il jamais vraiment noir. Il peut être bleu de Prusse comme la robe noire de l'Arlésienne de Van Gogh, violet intense comme les grains de raisin sur la treille,... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
06 janvier 2015

Une chapelle sous les allées d'Azémar à Draguignan

  A l'époque romaine, à l'emplacement des futures allées d'Azémar, se trouvait un immense marécage. Au Xème siècle, la population disséminée jusqu'alors, s'implante au sein de fortifications sur la butte rocheuse où s'élève aujourd'hui la Tour de l'Horloge. Draguignan commence à se développer et le marécage devient alors une vaste décharge publique, terrain vague putride, déversoir d'égouts à l'origine de nombreux cas de malaria. A partir du XIème siècle, l'endroit est assaini. Situé non loin de la porte... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

01 janvier 2015

Bonne année 2015 !

Je vous souhaite à tous une excellente Année 2015 ! Qu'elle vous apporte joie, bonheur, prospérité et qu'elle permette la réalisation de tous vos désirs.  
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2014

Les santibèlli

  Les santibèlli sont très proches des santons, ces objets de religiosité domestique sont très prisés des Provençaux. Le mot santibèlli vient de l'italien "beaux saints". A l'origine, les santibèlli sont une sorte de statuette de style saint-sulpicien vendue dans les rues de Marseille par des colporteurs italiens. N'oublions pas que Marseille a connu jusqu'au XXème siècle une forte immigration italienne. Selon les spécialistes, l'un des premiers fabricants de santibèlli pourrait être Pierre-Nicolas Santouchy (Santucci à... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 décembre 2014

L’immigration ligure et le repeuplement de Marseille aux XVe et XVIe siècles

  Vue de la ville avec la chaine barrant la passe d'entrée du Vieux-Port En 1423, les troupes du Roi d’Aragon débarquent à Marseille, et incendient la moitié de la ville, emportant avec eux, suprême humiliation, la chaîne qui défendait jusque là l’entrée du Port. Marseille est alors pratiquement ruinée, voyant sa population passer à environ 5 000 habitants. Pourtant, à l’image du dynamisme dont elle saura faire preuve trois siècles plus tard, lors de conditions aussi difficiles avec la Grande Peste de 1720, la ville organise... [Lire la suite]
04 décembre 2014

Les confréries de pénitents

  Les pénitents étaient des fidèles qui, dans les provinces méridionales se regroupaient en confréries pour remplir certains devoirs de dévotion et de charité, comme de chanter dans les offices divins dans une chapelle qui leur était propre, d'ensevelir les morts, d'assister les malades, de faire des processions... Ces pénitents étaient revêtus de blanc, de noir (ceux-ci étaient les plus répandus), de rouge, de violet, de bleu, de gris (les plus humbles).    Les premières confréries de pénitents... [Lire la suite]