18 janvier 2013

Le marché provençal au début du XXe siècle à Marseille

  Les coquillages sont appréciés mais aussi redoutés pour les empoisonnements qu'ils provoquent pafois, surtout l'été quand on les "rafraîchit" avec l'eau douteuse du Vieux Port. D'où l'effort de présentation de cet étal et la mise en évidence de l'arrosoir d'eau potable, garantie d'hygiène assez approximative, il faut bien l'avouer. En un temps où les barrières de classes sont difficilement franchissables, où un abîme sépare le paysan de l'ouvrier, l'ouvrier du petit-bourgeois, et le petit-bourgeois du grand... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,