27 juin 2020

Les lavoirs ou parloirs des femmes

 La construction des lavoirs s'effectue essentiellement à partir du XIXème siècle. Auparavant, la lessive s'effectue au bord des rivières, à la fontaine du village ou à la mare communale, en tapant le linge sur une grosse "pierre à laver". Ces points d'eau servent de manière indifférenciée à des usages contradictoires : on y boit et on y fait sa bugado, si bien que l'eau peut être contaminée par le savon et les saletés, y compris les germes contenus dans le linge de maison. Or, au milieu du XIXème siècle, la France est touchée... [Lire la suite]

15 juin 2020

Il y a 10 ans... les inondations des 15 et 16 juin 2010

  Cette vidéo de WhitleyPike sur YouTube faite d'une compilation de ce qu'il a trouvé sur internet, résume je crois très bien ce que nous avons subi : l'impensable, l'horreur. ******************** Le déroulement des faits Le lundi 14 juin à 16 h, les services de Météo-France placent en vigilance orange onze départements du sud-est de la France. L'organisme prévoit entre 150 et 200 mm de cumuls liés à la situation orageuse, en particulier sur le Var, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.  Le mardi 15 juin, le... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 avril 2020

Les ocres de Roussillon dans le Vaucluse

  Il y a 230 millions d'années, la Provence est recouverte par la mer et le restera pendant une très longue période. Plusieurs milliers de mètres de sédiments arrachés aux continents des alentours s'accumulent au fond des eaux. Ils formeront par la suite les calcaires blancs si caractéristiques de la Provence tels le mont Ventoux, le Luberon, la Sainte Victoire, le gorges du Verdon, les calanques, etc... Vers -110 millions d'années, la mer s'approfondit. Les sédiments qui se déposent au fond des eaux sont des argiles grises... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
16 mars 2020

Le Chemin de l'eau à Ampus

  Appuyé aux contreforts du Verdon à 600 mètres d’altitude, entre les montagnes de Barjaude et le Puy de la Sigue, Ampus est un village provençal du Xème siècle. Inscrite à l’inventaire des sites, la commune bénéficie d’un environnement exceptionnel. De tous temps, l’activité des hommes a su se développer à Ampus et le village entretient encore ses productions agricoles : céréales, élevage, oliveraies, apiculture. Il y a quatre ans, la municipalité a décidé de mettre en valeur un patrimoine exceptionnel : le canal de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mars 2020

La légende du lac de Besse sur Issole

  La légende du lac sur des carreaux de faïence (Photo Nadine) Les eaux dormantes du lac de Besse (Photo Nadine) Voici la légende du lac :   Vers le nord de l'étang, se dresse au-dessus du miroir des eaux une véritable falaise rocheuse, haute de trente pieds, toute jaspée de plantes pariétaires, coiffée de buissons verdoyants et du haut de laquelle, en été, se précipitent les enfants avec le secret espoir de toucher le fond introuvable. Ce jeu est d'autant plus redouté des parents que les profondeurs sont habitées... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 février 2020

La croix de Camargue

  Dans l'ouest de la Provence, c'est surtout la croix de Camargue qui orne les murs. Sa forme évoque les trois éléments : l'eau, la terre et le ciel, qui constituent cette région, et qui symbolisent les trois vertus théologales* que sont la foi, l'espérance et la charité. Le bas de le croix, l'eau, a l'aspect d'une barque, celle des saintes Maries venues évangéliser la Provence au 1er siècle. Elle symbolise l'espérance. Au centre, la terre ; pourtant réputée inhospitalière, est figurée par un coeur, symbole de la charité,... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

27 novembre 2019

Le 2 décembre 1959, à 21 h 13, le barrage cède... Il y a 60 ans, la catastrophe de Malpasset (2ème partie)

Déroulement chronologique des faits Il est 21h à Fréjus le 2 décembre 1959. - à 21h13 : Le barrage cède. - A 21h17 : Baisse de tension enregistrée au dispatching sud-est de l'EDF à la suite de la chute d'un pylône de tension. - A 21h20 : La vague engloutit la ferme d'Andrietti, la maison d'André Ferro le gardien du barrage, le chantier de l'autoroute, la maison des Truyillo. - A 21h30 : La vague atteint la maison des Infantolino, la maison du goal Maximilien Gil. La  maison d'André Capra et de ses... [Lire la suite]
27 novembre 2019

Le 2 décembre 1959, à 21h13, le barrage cède... Il y a 60 ans, la catastrophe de Malpasset (1ère partie)

  Au début de l'hiver 1959, des pluies torrentielles remplissent totalement le réservoir du barrage de Malpasset en amont de la ville de Fréjus. Le 2 décembre à 21h13, celui-ci cède soudainement et 50 millions de mètres cubes d'eau déferlent en une vague de 40 mètres de haut dans la vallée du Reyran à la vitesse de 70 km/h, ravageant tout jusqu'à la mer. C'est la plus grande catastrophe civile du XXème siècle sur le sol français. "De tous les ouvrages construits de main d'homme, les barrages sont les plus meurtriers".... [Lire la suite]
23 septembre 2019

Les puits

Je repasse cet article paru le 14 avril 2013, parce que j'y rajouté le petit texte ci-après.  Des présents pour le puits  Nous savons tous la place importante du puits pour les villageois d'une époque révolue, l'eau coulant désormais sur l'évier. Nos ancêtres honoraient le puits, bâti par des maçons habiles à manier la truelle et le fil à plomb, et respectueux de la belle ouvrage. Au jour de l'An, et même parfois deux autres fois au cours de l'année, les villageois offraient des présents à l'eau du puits, y jetant une... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 août 2019

L'hygiène au fil du temps

  Tête d'Higie, attribuée à Scopas et provenant de Tégée - Musée national archéologique d'Athènes Le mot hygiène dérive du nom de la déesse grecque Hygie ou Hygée (du grec ancien hugieinós "bon pour la santé"), qui était la déesse de la santé et de la propreté. Fille d'Asclépios, dieu de la médecine, et d'Epione, celle-ci symbolise la prévention alors que sa soeur Panacée (voir explication à la fin du texte) est la déesse guérisseuse liée au traitement médical et aux médicaments. Cette origine mythologique explique que les... [Lire la suite]