15 avril 2018

La moisson en Provence autrefois

  La fin juin voyait l'arrivée des grands travaux liés à la moisson. Nos campagnes ne connaissent plus ce moment vital où nos ancêtres récoltaient le blé conditionnant l'année à venir. Jusqu'au XIXème siècle, on moissonnait en Provence, à la faucille (voulame en provençal), outil se composant d'un fer recourbé très tranchant pouvant atteindre 70 centimètres. Le moissonneur s'avançait la tête tournée vers le grain à couper. Il saisissait le chaume, de la main gauche, tenait bien la javelle pour qu'aucun grain ne se... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 mars 2018

Les moulins à vent dans le Midi

  d  A une époque pas si lointaine - le début du XIXe siècle - les moulins étaient aussi familiers dans nos paysages que le clocher des églises ! Il n'y avait guère de colline ou de flanc de coteau qui ne soient surplombés de ces édifices au paisible manège. En 1809, une enquête ordonnnée par Napoléon montre qu'il existe en France près de 60 000 moulins à vent. En moyenne, un pour quatre cents habitants ! Au fil des siècles, ce moulin à vent est en effet devenu indispensable pour un certain nombre d'usages que nous verrons... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 mai 2017

Le petit patrimoine ou le patrimoine vernaculaire

  Un apier (mur à abeilles) à Cornillon-Confoux - Bouches-du-Rhône (Photo internet) D'une manière générale, le petit patrimoine, ou patrimoine vernaculaire (vernaculaire : qui est propre à une région et à ses habitants), peut être défini comme l'ensemble des constructions ayant eu, dans le passé, un usage dans la vie de tous les jours.On peut citer par exemple : lavoirs, moulins, fontaines, canaux d’irrigation, ponts ruraux, fours à pains, fours à poix et à cade, potales (niches), croix de chemin, croix rurales, chapelles,... [Lire la suite]
09 avril 2013

Le travail du blé

  La culture des céréales suit des jachères biennales (labours entamés au printemps, semailles en automne, récolte de blé sur le même champ un an sur deux). Ce rythme est attesté dès l'Ancien Régime et ne cède la place à un rythme triennal qu'avec la diffusion des engrais chimiques et des tracteurs. Dès le XVIIème siècle, plusieurs baux font état de terres labourables qui "ne portent fruits que deux ans l'un". Le fermier doit aussi surveiller l'introduction des troupeaux dans les quartiers défrichés et cultivés. Le pâturage y... [Lire la suite]