24 novembre 2016

Histoires d'eau

"Afraus", "ragas", "ragagi" : gouffres d'eau. Excavation, anfractuosité qui rejette avec force le trop plein des sources voisines situées en contrebas. Exemple : Dans la commune du Revest (Nota de Nadine : aujourd'hui Revest-les-Eaux), à 7 km de Toulon, au pied du mont Caume, le Ragas (66 m de profondeur) rejette impétueusement après les fortes pluies, le surplus des sources inférieures de La Foux, du Figuiers, etc. C'est la source mère de la rivière du Las. "Auron", "lauroun", "eissour" : source qui sort à fleur de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 décembre 2014

L’immigration ligure et le repeuplement de Marseille aux XVe et XVIe siècles

  Vue de la ville avec la chaine barrant la passe d'entrée du Vieux-Port En 1423, les troupes du Roi d’Aragon débarquent à Marseille, et incendient la moitié de la ville, emportant avec eux, suprême humiliation, la chaîne qui défendait jusque là l’entrée du Port. Marseille est alors pratiquement ruinée, voyant sa population passer à environ 5 000 habitants. Pourtant, à l’image du dynamisme dont elle saura faire preuve trois siècles plus tard, lors de conditions aussi difficiles avec la Grande Peste de 1720, la ville organise... [Lire la suite]
28 juin 2013

Les arbres et les Latins

  Chênes à Trans en Provence (Photo Nadine) Lorsque les Latins voulaient désigner un ensemble d’arbres ou d’arbustes de même espèce, ils ajoutaient un suffixe – ETUM au nom de l’arbre. Par exemple, OLIVETUM désignait une plantation d’oliviers (OLIVA) et ROBORETUM un bois de chênes (ROBUR, d’où    ROUVRE en français, ROURE en provençal). Il faut remarquer d’ailleurs que la langue française emploie encore, pour jouer le même rôle, des termes de même formation, tels que PINEDE ou... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 21:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,