24 août 2019

Superstitions et remèdes de bonne femme

  Quand on quitte la gare de Sanary, sur le chemin de fer de Nice à Marseille, à neuf kilomètres environ de Toulon, et qu'on se dirige vers le village d'Ollioules, on rencontre, à une centaine de mètres de la voie, sur le bord d'un petit sentier rural, un chêne dont le tronc présente une disposition assez bizarre. A un endroit donné de sa hauteur, il est partagé en deux, par une fente de plus d'un mètre de longueur, de trois à huit centimètres d'ouverture, comme s'il était constitué par deux branches qui, après... [Lire la suite]

13 juillet 2019

La curieuse destinée de la comtesse enterrée trois fois

  La lettre d'amour 1771 - Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) L'histoire ci-après se situe dans l'ambiance galante du XVIIIe siècle. Après l'austérité du siècle de Louis XIV, ce siècle là est un siècle amoureux où sont édités des romans comme Manon Lescaut et où le peintre grassois Jean-Honoré Fragonard peint des tableaux charmants. La ville de Toulon est à cette époque en plein renouveau. Le souvenir funeste de la peste de 1720 qui avait causé 13 000 morts, est loin dans les mémoires. L'arsenal connaît un essor considérable... [Lire la suite]
01 juillet 2019

Le 31 octobre 1875, le Magenta explose avec son trésor dans la rade de Toulon

  Navire le Magenta à Brest (Gravure Wikipédia) Très découpée, la côte varoise a été la scène de nombreux naufrages depuis l'Antiquité. Celui du Magenta, navire cuirassé de la Marine Nationale est resté dans les annales. En effet, dans la nuit du 31 octobre 1875, le navire mouillé en rade de Toulon, explose à la suite d'un incendie, sans faire de victime. Avec ses 100 mètres de long, sa coque en bois recouverte de 12 centimètres d'acier et sa propulsion mécanique mixte, le Magenta, construit à Brest entre 1859 et 1861, est le... [Lire la suite]
20 juin 2019

Histoire de l'Arsenal des Galères de Marseille

  Héritières des trières (ou trirèmes) athéniennes, romaines ou byzantines, les galères sillonneront la Méditerranée jusque vers la fin du XVIIIe siècle. Destinés à l'escorte et aux combats, ces vaisseaux longs et effilés ont assuré à Marseille, port de guerre et base logistique, la prépondérance dans le trafic maritime au temps des croisades. L'origine de l'arsenal des galères remonte à 1296. Voulant reconquérir la Sicile, Charles II d'Anjou, comte de Provence et roi de Naples, acquiert une partie des chantiers communaux... [Lire la suite]
10 décembre 2017

Jean-Baptiste Roux de Toulon, personnage de la Révolution

  Port de Toulon - Gravure de Pierre Letuaire Toulon, plus que toute autre ville, a souffert de la Révolution. Dès les premiers troubles a régné en maîtresse une bande d'ouvriers de l'arsenal, de matelots déserteurs, d'hommes du peuple, de portefaix, bouchers, forgerons, crocheteurs, etc... La guerre est déclarée à l'autorité maritime. Le chef de cette bande est Sylvestre, vainqueur de la Bastille, héros du 10 août, expédié dans le Var par les Jacobins de Paris. Y figurent aussi : Paul, un rentier, le perruquier Lambert, le... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 février 2017

Le bagne de Toulon

Origine du bagne Aujourd'hui, il ne reste plus rien des bâtiments du bagne de Toulon et de son hôpital, construits autrefois sur le quai du Grand Rang qui sépare vieille darse et darse neuve. Touché par les bombardements de 1943-1944, il a été entièrement rasé à la fin de la guerre. Le bagne de Toulon avait la particularité d'être directement issu des galères de Marseille crées en 1660. Ces navires à la ligne de flottaison basse étaient propulsés à la rame par des protestants qui avaient refusé d'abjurer leur foi, des esclaves... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 novembre 2013

Le jour où le Var perdit son fleuve

On le sait, il y a plus de deux siècles, le Var n’existait pas. Toulon oui, le Var, non. Il était un morceau de la Provence. Un gros morceau, un beau morceau mais sans "frontières" à lui, ni nom de baptême. Certes, comme ses quatre-vingt deux départements frères, il est le fruit du mariage de dame Révolution avec les députés de l’Assemblée nationale. Mais l’accouchement ne se fit pas en un jour. Il fallut d’abord couper la Provence en trois (Basses-Alpes, Bouches-du-Rhône, Var) pour ne pas dire en quatre, le Vaucluse étant maltraité... [Lire la suite]
06 mai 2013

A Toulon, au temps des fumeries d'opium

Vers 1900, à l'époque de l'empire colonial et alors que l'Orient fait rêver, à Toulon comme dans les autres villes portuaires, on trouve jusqu'à 200 fumeries d'opium clandestines. En Angleterre, on "mange" l'opium comme en Inde, en France, on fume le "chandoo" comme au Tonkin. Les marins et les militaires de retour d'Indochine, les Asiatiques immigrés, les négociants et les fonctionnaires français ont rapporté cette habitude de "tirer sur le bambou" des territoires indochinois qu'ils ont fréquentés. Les ports de Toulon et de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 avril 2013

En 1839, Victor Hugo parcourt la Provence

  Juliette Drouet et Victor Hugo. Lithographie de Léon Noël. Victor Hugo en voyage s'est souvent attardé sur les lieux qu'il a parcourus en tant qu'exilé ou comme simple touriste, nous livrant de nombreuses et précieuses descriptions des endroits qu'il traversait et de ceux où il s'arrêtait. Ses points de vue amusés ou ses prises de position parfois bien tranchées sur des gens ou des situations ne manquent pas d'intérêt. Les étapes sont parfois longues et quand il ne lit pas ou n'écrit pas dans la voiture, qu'il ne dort pas, ne... [Lire la suite]
19 avril 2013

Demoiselles légères de Toulon

"Fanées, rouleuses, dégrafées, bitumineuses, hirondelles du soir, chauves-souris de caboulot, phalènes des trottoirs, poulettes de nuit, trottineuses, minaudières nocturnes, belles de nuit, pécheresses, oiseaux nocturnes, évaporées, violoneuses, tapageuses, oiseaux de nuit..."En cette fin de XIXe siècle, les journalistes toulonnais du journal Le petit Var débordaient d'imagination pour qualifier les dames exerçant dans le quartier réservé de la ville. Lorsque des filles étaient arrêtées, on pouvait lire aussi : "L'une des filles... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,