Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
30 janvier 2021

Le costume des habitants de la Haute-Provence

Costume-de-Haute-Provence-Digne

Costume Haute-Provence

La même en version colorisée

Comment étaient vêtus les habitants de la Haute-Provence autrefois ? On peut s'en faire une idée grâce à deux descriptions : celle d'Abel Hugo dans "La France pittoresque" paru en 1835 et à celle de l'archiviste et historien Raymond Collier dans son livre "La vie en Haute-Provence de 1600 à 1850".

Voyons d'abord ce qu'écrit Abel Hugo : "Les hommes des Basses-Alpes portent des habits de drap grossier, longs et larges, dont les manches ont des parements garnis de boutons ; leurs vestes, qui ne se boutonnent point, descendent jusqu'à mi-cuisse sur un gilet d'étoffe blanche. Ils ont des culottes de drap et de longs bas de laine qui recouvrent le genou. Leurs chaussures consistent en de gros souliers dont l'épaisse semelle est garnie de clous énormes et d'un fer à cheval sous le talon ; l'hiver ils y ajoutent quelques crampons à glace. Ils portent les cheveux flottants sur les épaules ; un bonnet de laine que surmonte un large chapeau retroussé en pointe, forme leur coiffure". "Les femmes sont vêtues d'étoffes de laine à couleurs vives et tranchantes où dominent le rouge, le vert et le violet ; elles ont de larges jupons à plis qui forment un bourrelet autour des hanches, et donc la partie supérieure est soutenue dans un corset de drap très épais, renforcé par des baguettes de fer piquées dans tous les sens, et fermé par derrière avec des forts lacets. Leur coiffure est un bonnet de toile blanche garni de dentelles plus ou moins fines, et sur lequel se posent soit un large chapeau de paille ou de feutre, soit un mouchoir de gaze noire ou de coton de couleur".

Costume homme

Passons à présent à la description de Raymond Collier : Le costume des hommes du peuple du début du XVIIIème siècle au début du XIXème siècle "était assez sommaire, se composant d'un chapeau, d'un justaucorps ou gilet (assez souvent), d'une veste, d'une culotte et de bas. Pas toujours de cravate, encore bien moins souvent un manteau. L'étoffe de l'habit est du cadis, du cordeillat ou même de la bure ; elle est teinte (sans doute vert bouteille, gros bleu, jaune terreux) ou reste "couleur de la bête". A peu près jamais du linge de corps, sauf la chemise. Il devait s'y adjoindre parfois la taillole (taiolo), cette ceinture de flanelle que portent encore de vieux paysans".

Quant au costume des femmes, voici ce qu'il en dit : "... il apparaît que, de la fin du XVIIème siècle au début du XIXème siècle, les femmes du peuple portent la coiffe ou un mouchoir de tête, un corsage, une jupe, des bas, souvent un corset et un tablier, parfois un fichu ; pour linge de corps, uniquement une chemise de jour. Le cotillon manque souvent".

Nota : Le cotillon est une sorte de jupon apparu au XVIIème siècle. C’est plus précisément une jupe de dessous, qui se porte au-dessus d’un jupon et en-dessous d’une jupe bien sûr.

La-vie-en-Haute-Provence

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille le joli blog de mon amie Joëlle de la Malle aux trésors. Voilà le lien de la partie de son blog qui concerne le costume de Haute-Provence :

http://labastido.canalblog.com/tag/costume%20proven%C3%A7al%20de%20Haute%20Provence

Et puis comme je vous le recommande souvent, prenez le temps de visiter son blog pour y faire de belles découvertes.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
L
Merci beaucoup Nadine pour le lien avec mon blog. Je te remercie. Merci aussi pour tes bons voeux. On y est encore plus sensible, en ce moment, avec la crise sanitaire que nous traversons. Je te présente les miens en retour. Surtout une bonne santé ! que nous échappions à tous ces virus qui rodent au dessus de nos têtes. Pour ma part, depuis le premier confinement, je ne me suis jamais vraiment déconfinée. Je sors uniquement pour mes courses... plus d'associations, plus de sorties....ça commence à peser terriblement.... et personne ne sait quand nous verrons le bout du tunnel ..... Bref, Gardons espoir. Je t'embrasse. Joëlle
Répondre
Publicité