Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
6 octobre 2022

Le jeu des pieds tanqués ou l'invention de la pétanque

 

La prière du pétanqueur

Le jeu de boules aurait été introduit en Gaule par les Romains. Les boules ont d'abord été en argile, en pierre, en bois et enfin en acier. Mais, après les "bouleurs" du Moyen Âge, l'âge d'or des boules fut certainement la Renaissance où la noblesse s'empare du jeu de la même façon que le bilboquet et le jeu de paume. Pour des raisons obscures, il semblerait que le jeu de boules ait été interdit au peuple de 1629 à la Révolution.

Dès le début du XIXème siècle, le jeu de boules est répandu du nord au sud de la France. En 1850, la première société officielle, "le Clos Jouve", fut fondée dans la région de Lyon puis, en 1906, la Fédération lyonnaise et régionale ouvre la voie en 1933 à la Fédération nationale des boules qui deviendra Fédération française de boules (FFB) en 1942. Bien que regroupant nombre de jeux de boules (boule des berges, boule en bois, jeu provençal), la FFB fut dominée par le jeu de boule lyonnaise (128 000 joueurs en 1945), jusqu'au début du XXème siècle.

Au XIXème siècle, alors que chaque région, ou presque, introduit une variante d'usage, les méridionaux se passionnent pour la longue ou encore jeu provençal avec des règles simplifiées, le libre choix du terrain, mais où les tireurs font trois pas de course pour prendre leur élan. En 1904, un Alsacien du nom de Félix Rofritsch entreprit la fabrication des premières "boules cloutées" (en bois recouvert d'une carapace de métal, formée de clous) dans son atelier de la rue des Fabres, à Marseille, sous le label de "La Boule Bleue". Le jeu provençal donnera naissance en 1907 à la pétanque, lors de la partie historique à La Ciotat où un champion de jeu provençal, Jules Hugues dit Lenoir, ne pouvant plus jouer à son jeu préféré à cause de ses rhumatismes, s’est mis un jour, à tracer un rond, envoyer le but à 5 ou 6 mètres, et, les "pieds tanqués", à jouer ses boules pour se rapprocher du cochonnet. Ceci se passait sur le terrain de boules d’un café "La boule étoilée" (terrain baptisé ainsi en clin d'oeil aux boules cloutées de l'époque) dont les propriétaires s'appelaient Ernest et Joseph Pitiot. Les deux frères comprirent vite l'intérêt de ce sport, notamment Ernest qui s'appliqua à en finaliser les règles. Il faudra néanmoins attendre le premier concours officiel à La Ciotat en 1910 pour que le mot soit officialisé. Le terme vient du provençal "pied" et tanca "tanqué", donnant l'expression "jouer à la pétanque" ou encore "pés tanqués", c’est-à-dire avec les pieds ancrés sur le sol, par opposition au jeu provençal où le joueur peut prendre de l'élan. Les innovations sont les suivantes : le jeu se pratique sur un terrain plus court, le joueur lance sa boule sans élan ; les pieds joints, à partir d'un cercle tracé au sol. 

Plaque commémorative sur le boulodrome de La Ciotat

 La première boule en acier aurait été fabriquée en 1927 à Saint-Bonnet-le-Château, qui abrite à présent le Musée international pétanque et boules. La même année, les règles de la pétanque furent codifiées, mais ce n'est qu'en 1930 que les traditionnelles boules en bois cloutées furent remplacées par celles en acier. C'est à Jean Blanc que l'on doit cette évolution. La Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP) voit le jour le 31 juillet 1945 quand, forte de ses 10 000 membres, elle peut enfin quitter la section provençale de la FFB . Quant à la Fédération internationale, elle fut fondée le 8 mars 1958 à Marseille, même si c'est en Belgique, à Spa, que ses premières bases furent jetées, un an plus tôt.

Source : Wikipédia l'encyclopédie libre.

Pétanque

Extrait du film "Fanny" de Marcel Pagnol 

A suivre le 13 octobre, l'article "Faire Fanny" ou "Embrasser Fanny"

 

Publicité
Publicité
Commentaires
A
N'empêche que les pieds tanqués... c'est pas une blague marseillaise... C'est la meilleure façon de réussir les tirs... car on a une meilleure assise et position du corps pour tirer ! Gilbert... un fan de la pétanque depuis plus de 60 ans !
Répondre
A
Vient de paraître sur VAR MATIN :<br /> <br /> <br /> <br /> INAUGURATION DU MUSEE DU TOURNAGE SUR BOIS D'AIGUINES<br /> <br /> <br /> <br /> Capitale historique du tournage sur bois, la petite commune du Verdon vient d'inaugurer un musée du tournage sur bois, après la récente création d'une école "Jean-François Escoulen, dédiée à cet artisanat, établissement réputé à l'international.<br /> <br /> <br /> <br /> La commune d'Aiguines conforte ainsi sa place forte dans le tournage sur bois auquel elle est historiquement attachée. Le buis très dur que l'on trouve dans les vallons ombragés du Verdon a tôt fait de générer une industrie locale qui occupait la quasi totalité des familles au début du siècle.<br /> <br /> <br /> <br /> Et notamment lorsque s'est développé le sport bouliste puisque les "intégrales" étaient constituées d'un cœur de bois que les femmes cloutaient patiemment pour réaliser les ancêtres des sphères d'acier.<br /> <br /> <br /> <br /> JOLI VILLAGE ET CERTAINEMENT JOLI MUSEE
Répondre
A
Merci pour cet article qui sent si bon notre belle Provence !!!
Répondre
A
Merci pour cette histoire de la pétanque qui nous fait plaisir avec ce jeu bien de chez nous néanmoins apprécié dans bien des endroits au monde. Amusant, convivial, distrayant à regarder et au vocabulaire imagé et assez folklorique...<br /> <br /> Pendant des décennies avant l'arrivée de la boule d'acier, la boule cloutée était la spécialité des tourneurs sur bois du village d'Aiguines (Var), clous inscrustés dans des boules en racine de buis. <br /> <br /> Et afin de pouvoir aussi jouer dans les villages aux terrains pentus, il existe même des boules carrées, dont le cochonnet est lui aussi cubique et en bois, avec championnat de France à Bagnols-en-Forêt, championnat d'Europe à Pierrefort (Cantal) et championnat du Monde aux Hauts-de-Cagnes (Alpes-Maritimes).<br /> <br /> Egalement championnat de Belgique pour les Belges ... une fois !<br /> <br /> Et , ça tombe bien, du 29 mai au 1er juin, concours international "à la longue" "Les 9 jours du Dragon", à Draguignan. Du beau jeu pour les amateurs ! Suivi plus tard en juin de l'International à Pétanque, gros succès avec dans les 700 joueurs et l'an dernier une équipe gagnante venue d'Amérique du Sud ! QU'ON SE LE DISE !!!
Répondre
V
j'aime y jouer, mais je n'en connaissais pas l'origine...merci. gros bisous Nadine. cathy
Répondre
M
Un bel article ensoleillé, ce qui ne fait pas de mal<br /> <br /> bonne journée
Répondre
M
Un bel article ensoleillé, ce qui ne fait pas de mal<br /> <br /> bonne journée
Répondre
G
Oubli : une partie de pétanque ....<br /> <br /> http://www.youtube.com/watch?v=aPtjanJsl-c
Répondre
G
Merci Nadine pour cet article fort intéressant qui nous replonge dans l'histoire de la pétanque, avec mille couleurs et senteurs de notre Provence.<br /> <br /> Très bon WE<br /> <br /> Meilleurs souvenirs<br /> <br /> Giselle
Répondre
Publicité