Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
15 mars 2017

Les vierges noires de Provence

 

Notre-Name-de-la-Garde

Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille

La Provence est, après le Massif Central,  la région de France où l'on trouve le plus de vierges noires. Ce sont des statues de la Vierge, en général très anciennes, taillées dans un bois sombre ou noirci, ou peintes en noir. On ignore encore aujourd'hui l'origine du phénomène et la raison de cette couleur noire. Ce que l'on constate, c'est que ces vierges génèrent une dévotion populaire très forte et qu'elles possèdent, outre leur couleur, des caractéristiques particulières. La plus frappante est qu'elles auraient été trouvées dans un sillon ou un buisson, par un animal de labour ou par une personne travaillant la terre. C'est-à-dire qu'elles ont fait un séjour prolongé au sein de la terre. A la campagne, elles séjournent dans des chapelles isolées. A la ville, elles sont placées dans les cryptes ou des chapelles latérales dans les églises. Ces vierges sont parées, lors des processions, de riches habits et même de bijoux. Des offrandes leur sont faites. Ces processions les mènent à travers les terres cultivées et, pour la plupart, d'un sanctuaire vers un autre où elles séjournent un certain temps avant d'être ramenées à leur sanctuaire de départ. On les sort aussi à l'occasion de sécheresses ou d'autres calamités. Les murs de leurs chapelles sont couverts d'ex-voto. Leurs statues sont très anciennes. Les plus vieilles datent du XIIIe et du XIVe siècles, et même lorsqu'elles ont été remplacées par des statuettes plus récentes, leurs légendes les rattachent au Moyen-Age. Ils semble donc qu'à travers ces vierges, le christianisme ait assimilé la vieille religion agraire de l'Europe, en relations avec la mort et la renaissance de la nature, sa fécondité et par extension la fécondation du bétail et celle des femmes. Mais les vierges noires incorporent aussi les nouvelles valeurs chrétiennes incarnées par Marie : la sacralisation du rôle de la mère, celle qui protège tous ses enfants (les croyants) et qui intercède directement auprès du Fils.

Notre Dame-du-chateau

La Belle Briançonne ou Notre-Dame-du-Château à Saint-Etienne-du-Grès (Bouches-du-Rhône)

Cependant, l'Eglise officielle n'a pas toujours apprécié les manifestations trop ferventes et quelquefois déviantes de la piété populaire. En bien des endroits les vierges noires ont été reléguées des des cryptes ou des chapelles parallèles, ou bien remplacées par des vierges dorées ou polychrome. Leur culte a été amoindri ou a disparu. Par exemple, à Goult, dans le Vaucluse, Notre-Dame-de-Lumières, vierge dorée du XVIIe siècle, trône rayonnante au centre de l'église basse, pendant que la vierge noire, débarrassée de ses atours, est posée sur un autel discret dans une chapelle parallèle. Une autre façon de s'en débarrasser a consisté à les promouvoir en vierges célestes : c'est le cas à Pignans, où Notre-Dame-du-Buisson s'est muée en Notre-Dame-des-Anges, et à Marseille, où Notre-Dame-de-la-Garde est passée de la crypte au sommet, oubliant jusqu'au souvenir de son ancien statut de vierge noire.

Notre-dame-de-romigier-manosque

Notre-Dame-de-Romigier à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence)

Vierges noires reconnues : Aix-en-Provence : Notre-Dame-de-Grâce, église de la Madeleine et Notre-Dame-de-l'Espérance, cathédrale Saint-Sauveur ; Maillane : Notre-Dame-de-Grâce église Sainte-Agathe ; Manosque : Notre-Dame-de Romigier ou du Roncier (c'est la plus vieille vierge noire de France), église du même nom ; Marseille : Notre-Dame-de-Confession, crypte de l'abbaye Saint-Victor ; Mazan : Notre-Dame-la-Brune ; Noves : Notre-Dame-de-la-Vacquières ou Notre-Dame-des-Oeufs ; Pignans : Notre-Dame-du-Buisson, chapelle Notre-Dame-des-Anges.

Notre-Dame-de-lesperance-aix

Notre-Dame-de-l'Espérance à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

Vierges noires probables : Berre : Notre-Dame-de-Caderot ; Carry-le-Rouet : Notre-Dame-du-Rouet ; Goult : Notre-Dame-de-Lumières ; Jouques : Notre-dame-de-la-Consolation ; Marseille : Notre-Dame-de-la-Garde ; Saint-Etienne-du-Grès : La Belle Briançonne ou Notre-Dame-du-Château, Saintes-Maries-de-la-Mer : Sarah, crypte de l'église ; Seillans : Notre-Dame-de-l'ormeau ; Visan : Notre-Dame-des-Vignes.

D'autres vierges noires sont connues par des textes, mais ont complètement disparu, telles, entre-autres, Notre-Dame-des-Alyscamps à Arles ou Notre-Dame-la-Brune, dans la cathédrale Notre-Dame-des-Doms à Avignon.

Sources : Chapelles de Provence - Serge Panarotto - Editions Edisud. Photos du même auteur.

Notre-Dame-la-Brune-Mazan

Notre-Dame-la-Brune à Mazan (Vaucluse)

 

Publicité
Publicité
Commentaires
S
Bonjour<br /> <br /> Il y a aussi une Vierge Noire à Salon de Provence.
Répondre
D
Et la vierge noire de Vaison la Romaine ?
Répondre
B
De magnifiques clichés !
Répondre
G
Merci bcp Nadine pour cet article fort intéressant sur nos "vierges noires", accompagné de photos magnifiques. Cela invite à se pencher sur tout le symbolisme, l'histoire de ces statues, l'essence sacré qu'il en émanait selon les époques, résurrection aussi des antiques déesses de la Nature, Perséphone et Déméter... un beau chemin de découvertes encore.<br /> <br /> <br /> <br /> Bonne semaine<br /> <br /> Giselle
Répondre
Publicité