Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
20 juin 2018

Le livre de raison

Livre de raison

 En Provence plus qu'ailleurs, le chef de famille exerçait une autorité absolue sur femme et enfants, autorité patriarcale qui devait être respectée sans mot dire. Il conservait encore cette autorité sur ses enfants qui, arrivés à l'âge adulte, avaient fondé leur propre foyer. Tous les membres de la famille le consultaient sur les problèmes importants, et rien ne se faisait sans son approbation. A sa mort, l'autorité passait à l'aîné des enfants mâles qui conservait désormais chez lui le livre de raison. On appelait livre de raison le grand registre sur lequel étaient consignés la généalogie de la famille, les titres et les délibérations, les actes de partage et les limites de propriétés, etc... Ce livre était enfermé avec tous les papiers de famille dans un coffre en bois sculpté et fermé à clef. C'était donc au fils aîné de continuer à tenir ce livre, en signant chaque page qu'il rédigeait et en le consultant pour mieux connaître la conduite à tenir. Ces livres de raison disparurent à la Révolution.

Dans ce système patriarcal très marqué, la femme devait respect et soumission totale à son mari. Mais dans les faits, les épouses provençales détenaient elles aussi une certaine autorité. Celle-ci s'appliquait davantage aux affaires intérieures et quotidiennes du ménage. Souvent responsables des dépenses, les Provençales étaient économes et constituaient peu à peu avec leurs épargnes la dot de leurs filles à marier.

Source : Almanach de la mémoire et des coutumes - Provence - Claire Thiévant

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité