Acteurs Pagnol

 Le charisme de Marcel Pagnol lui a permis de s'entourer d'une équipe de techniciens et de comédiens qui l'appréciaient beaucoup et lui ont offert leur savoir-faire et leur talent dans ses films. Ces comédiens n'ont pas tous atteint une grand notoriété. Tous n'ont pas uniquement tourné avec lui, mais presque tous ont été cantonnés dans des rôles secondaires et quelques-uns dans plus d'une centaine de films. Leur célébrité teintée de l'accent provençal est souvent liée à leur collaboration avec Pagnol. Je vais évoquer certains de ces seconds rôles en commençant par Fernand Charpin dit Charpin, né à Marseille (1887-1944), il a débuté sur scène en interprétant le répertoire classique. Pagnol lui fait jouer Panisse en 1931 dans la pièce Marius. Le succès est immédiat si bien que lors du tournage au cinéma il reste Panisse. Il joue également dans d'autres films de Pagnol où il incarne des personnages débonnaires : l'oncle qui tient l'épicerie dans Le Schpountz, le marquis de Venelles dans La Femme du boulanger, le boutiquier de Salon dans La Fille du puisatier, etc...

Rellys, de son vrai nom Henri Marius Bourelly ( 1905-1991), gagne un concours de chant en 1925 à l'Alcazar. il joue dans l'opérette Au pays du soleil avec Allibert (1933) et à partir de 1935, il entame une longue collaboration avec Pagnol. Dans Manon des sources (1952) il est Ugolin qui clame son amour pour la jeune fille et en arrive même à se coudre un de ses rubans sur la poitrine. Il tourne jusqu'en 1978, souvent dans des rôles secondaires, mais les spectateurs reconnaissent sans peine son timbre de voix, son accent et son air attendrissant.

Henri Poupon (1884-1953) débute comme parolier de chansons et scketches comiques. A la fin des années 20, il rencontre Raimu puis Pagnol qui l'intégre à sa troupe de comédiens dans lesquels, il joue parfois le méchant : le est le père d'Angèle, celui de Naïs, le papet dans Manon des sources.

Milly Mathis (1901-1965), de son vrai nom Emilienne Pauline Tomasini, reste à jamais la tante Claudine dans Marius, puis Fanny, et la tante Nathalie dans La Fille du puisatier, femmes de caractère tenant tête à Raimu.

Alida Rouffe (1874-1949), née Joséphine Marie Rouffe à Bordeaux, fait l'essentiel de sa carrière dans le sud de la France (théâtre, music-hall, opéra). Elle est Honorine Cabanis, la mère de Fanny dans Marius , Fanny et encore César.

Acteurs Pagnol Bis

 Marcel Maupi, de son vrai nom Marcel Barberin (1881-1949) né à Marseille, joue avec Raimu dans les music-halls de la région toulonnaise. Le grand comédien impose son compagnon dans la distribution des films où il est présent. Petit mais plein de malice et de verve, il a une place bien à lui dans la filmographie de Pagnol (il est le barman qui "a la voix, l'oeil et la bonté bourrue de Raimu" dans Le Schpountz.

Edouard Autran, né à Marseille (1883-1955), Delmont au cinéma est forgeron avant d'être recruté comme machiniste par l'Alcazar, puis comédien vers 1918. Il est l'un des interprétes de second plan dans de nombreux films de Marcel Pagnol : le pêcheur qui raconte le départ d'Aurélie, la femme du boulanger dans le film qui porte le même titre, le pépé qui offre le soc de charrue à Panturle dans Regain, maître Cornille dans l'adaptation d'Alphonse Daudet, etc...

Charles Blavette, né à Marseille (1902-1967) débute comme comédien en 1933 dans Jofroi et participe à la plupart des suivants. Il a à son actif une cinquantaine de films avec d'autres réalisateurs (Renoir, Cayatte, Clouzot).

Paul Dullac (1882-1941) est girondin et joue presque exclusivement sur les planches des banlieues méridionales lorsque Pagnol le  remarque. Il lui fait jouer Escartefigue dans Marius. Il se posera éternellement la question de savoir si César "coupe à coeur".

Breton de naissance, Robert Vattier (1906-1982) est le seul à ne pas avoir l'accent du sud. Il est Monsieur Brun qui n'a pas rencontré Landolfi à Paris, le chef opérateur dans Le Schpountz, le curé dans La Femme de boulanger, etc...

Source : D'après "Des provençaux dans l'histoire" - Collection Mémoire en images - Henri Joannet.