Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Passion Provence
Passion Provence
  • Bienvenue chez moi à Trans en Provence dans le Var. Je vous invite à la découverte de la Provence et du Var en particulier à travers son histoire, son patrimoine, ses traditions, ses coutumes, ses légendes, etc...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
294 abonnés
Archives
3 juillet 2021

Les remarquables seconds rôles des films de Marcel Pagnol

Acteurs Pagnol

 Le charisme de Marcel Pagnol lui a permis de s'entourer d'une équipe de techniciens et de comédiens qui l'appréciaient beaucoup et lui ont offert leur savoir-faire et leur talent dans ses films. Ces comédiens n'ont pas tous atteint une grande notoriété. Tous n'ont pas uniquement tourné avec lui, mais presque tous ont été cantonnés dans des rôles secondaires et quelques-uns dans plus d'une centaine de films. Leur célébrité teintée de l'accent provençal est souvent liée à leur collaboration avec Pagnol. Je vais évoquer certains de ces seconds rôles en commençant par :

Fernand Charpin

Fernand Charpin dit Charpin, né à Marseille le 30 mai 1887 et décédé le 7 novembre 1944 à Paris. Il a débuté sur scène en interprétant le répertoire classique. Pagnol lui fait jouer Panisse en 1931 dans la pièce Marius. Le succès est immédiat si bien que lors du tournage au cinéma il reste Panisse. Il joue également dans d'autres films de Pagnol dont Le Schpountz (1937), où il est l'oncle qui tient l'épicerie, La femme du boulanger où il incarne le marquis de Venelles, le boutiquier de Salon dans La Fille du puisatier, etc... Il joue aussi dans Chotard et compagnie, reprise de la pièce par Renoir en 1932, La Belle Équipe (Duvivier, 1936), Pépé le Moko (Duvivier, 1936).

Rellys

Rellys, de son vrai nom Henri Marius Bourelly né 12 décembre 1905 à Marseille et décédé le 20 juillet 1991 dans cette même ville où il est enterré au cimetière Saint-Pierre. Acteur de théâtre à titre amateur, il se produit en 1925 à l'Alcazar de Marseille où il gagne un concours de chant. Il est embarqué dans des tournées de music-hall et il joue dans l'opérette Au pays du soleil avec Alibert (1933) et à partir de 1935, il entame une longue collaboration avec Marcel Pagnol. Dans Manon des sources (1952) il est Ugolin qui clame son amour pour la jeune fille et en arrive même à se coudre un de ses rubans sur la poitrine. Il se retire de la scène en 1977 et du cinéma en 1978. Il a souvent interprêté des rôles secondaires, mais les spectateurs reconnaissent sans peine son timbre de voix, son accent et son air attendrissant.

Henri Poupon

Henri Sylvestre Vincent Poupon dit Henri Poupon né le 14 juillet 1884 à Marseille et mort le 16 février 1953 à Toulon. Il faisait partie des acteurs fétiches de Marcel Pagnol, pour qui il a été, entre autres, le terrible père d'Angèle (Orane Demazis), l'interprète mégalomane de Napoléon dans Le Schpountz, le Papet de Manon des sources. Il est arrivé à Paris dans les années 1920, comme beaucoup de Marseillais. Auparavant, en 1912, il écrit quelques chansons, dont des grivoises (Pieux souvenirsAh ! Que l'amour) enregistrées par Fortugé, ou des romances (Je sais que vous êtes jolie) interprétées entre autres par Georges Elval. A son arrivée dans la capitale, il écrit des sketches comiques, pour la plupart grivois, qu'il enregistre lui-même chez Pathé vers 1923. A la fin des années 1920, il rencontre celui qui deviendra son ami : Raimu (Jules Muraire). Ils enregistrent ensemble quelques scènes comiques chez Columbia (Les Deux sourds…) en 1932. Puis il est remarqué par Pagnol qui l'engage dans sa troupe d'acteurs-fétiches avec Orane Demazis, Fernandel, Raimu, Charles Blavette, Charblay, Robert Vattier, Marcel Maupi, Fernand Charpin, Odette Roger et bien d'autres. A partir de ce moment, il devient un grand second rôle à l'écran, bien que cela ne l'empêche pas de garder son légendaire flegme méridional. Il passe la plupart du temps, lors des tournages, entre deux prises ou bien chez Pagnol à jouer aux boules avec cette même équipe. Il meurt en 1953 après avoir tourné son dernier film, et l'un des meilleurs : Manon des sourcesIl était marié à la chanteuse et compositrice Blanche Poupon née Allard (1890-1981).

Milly Maths&a

Milly Mathis de son vrai nom Emilienne Pauline Tomasini, née le 8 septembre 1901 à Marseille et morte le 30 mars 1965 à Salon de Provence. Artiste complète, elle savait chanter, jouer la comédie avec naturel et aplomb et on la vit, très jeune, dans des revues et des opérettes. Elle reste à jamais la tante Claudine dans Marius, puis Fanny, et la tante Nathalie dans La Fille du puisatier, femmes de caractère tenant tête à Raimu.

Alida Rouffe

Alida Rouffe née Joséphine Marie Rouffe le 20 mars 1874 à Bordeaux et décédée le 21 novembre 1949 à Marseille. Elle est la fille du mime Louis Rouffe (1849-1885). Elle fit l'essentiel de sa carrière théâtrale dans le Sud de la France entre le music-hall, la comédie et l'opéra. Elle se produisit notamment à l'Alcazar de Marseille mais également sur des scènes lyriques comme l'Opéra de Nîmes où elle interpréta le rôle de Dame Marthe dans Faust de Gounod. Il va s'en dire que son rôle le plus célèbre est celui d'Honorine Cabanis, la mère de Fanny, qu'elle créa dans la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol.

Acteurs Pagnol Bis 

Maupi

Marcel Maupi, de son vrai nom Marcel Louis Alexandre Barberin est né le 6 novembre 1881 à Marseille et décédé le 4 janvier 1949 à Antibes. Il joue avec Raimu dans les music-halls de la région toulonnaise. Le grand comédien impose son compagnon dans la distribution des films où il est présent. Petit mais plein de malice et de verve, il a une place bien à lui dans la filmographie de Pagnol (il est le barman qui "a la voix, l'oeil et la bonté bourrue de Raimu" dans Le Schpountz).

Delmont

Edouard Delmont ou Delmont tout court, de son vrai nom Edouard Marius Autran est né à Marseille le 5 décembre 1883 et il est décédé le 22 novembre 1955 à Cannes. Il est d'abord forgeron métallurgiste comme son père avant d'être recruté comme machiniste par le théâtre de l'Alcazar à Marseille en 1914, Bientôt promu régisseur sous la direction de Franck Esposito, il devient lui-même comédien vers 1918, sous le pseudonyme de DelmontIl est l'un des interprètes de second plan dans de nombreux films de Marcel Pagnol : le pêcheur qui raconte le départ d'Aurélie, La femme du boulanger dans le film qui porte le même titre, le pépé qui offre le soc de charrue à Panturle dans Regain, maître Cornille dans l'adaptation d'Alphonse Daudet, Le Secret de maître Cornille, etc...

Blavettel

Charles Ernest Jean Blavette dit Charles Blavette est né le 24 juin 1902 à Marseille et décédé le 21 novembre 1967 à Suresnes. Il excerce le métier de ferblantier mais il est passionné par le cinéma. C'est à Marseille qu'il rencontre Henri Poupon qui lui suggère de contacter Marcel Pagnol pour faire de la figuration dans son film Jofroi, tourné à La Treille. Pagnol est tout de suite séduit par son jeu d'acteur si bien qu'il lui propose le rôle important d'Antonin le paysan. Sa carrière est lancée. En 1935, après un deuxième film avec Pagnol, il obtient le premier rôle pour Toni de Jean Renoir. Il a à son actif une cinquantaine de films avec d'autres réalisateurs tels que Cayatte et Clouzot.

Paul Dullac

Paul Dullac, de son vrai nom Paul Aurel Gouteredonde est né le 9 mars 1882 à Bègles et mort le 17 août 1941 à Vichy. Après avoir débuté au fameux Alcazar de Marseille, Marcel Pagnol le remarque. Il lui propose le rôle de Félix Escartefigue dans Marius et César. Il fut également de la distribution du premier film de Sacha Guitry intitulé Bonne chance ! en 1935 et joua également le rôle de Javel dans La Marseillaise de Jean Renoir. Il est Casimir, le patron du café du cercle républicain, dans La Femme du boulanger, chez qui le boulanger annonce qu'il fait la grève du pain.

Robert Vattier

Robert Vattier est né le 2 octobre 1906 à Rennes et décédé le 9 décembre 1982 à Nanterre. Il est le seul à ne pas avoir l'accent du sud. Il incarne Monsieur Brun dans la célèbre partie de cartes de Marius (1931) de Marcel Pagnol. Après la guerre, essentiellement acteur de théâtre, il est toutefois régulièrement à l'écran pour des seconds rôles (magistrats, bourgeois) ou des rôles plus importants comme dans Ugolin de Pagnol ou encore le père abbé dans le film L'Élixir du révérend père Gaucher de Pagnol d'après un romzn d'Alphonse Daudet. Il joue de nouveau un rôle d'ecclésiastique en tant que le curé du village dans La femme du boulanger (1938). Personnage précieux, moralisateur et en butte à l’anticléricalisme de l’instituteur, il intervient dans plusieurs scènes et notamment celle avec Raimu qui cherche sa femme dans l'église et lui rétorque " Si elle est ici [dans l'église] aujourd'hui, c'est qu'elle se cache aussi bien qu'à Banon" est particulièrement savoureuse.

Sources : D'après "Des provençaux dans l'histoire" - Collection Mémoire en images - Henri Joannet et Wikipédia - l'encyclopédie libre.

 

 

 

 Pour continuer avec Marcel Pagnol, je vous annonce que le prochain article sera : "La prère aux étoiles", le film inachevé de Marcel Pagnol.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
M
Bjr, Un plaisir que de lire ce billet sur ces personnages de Pagnol et de leurs interprètes. Dommage que ces films ne soient plus diffusés ... une chaine qui serait consacrée à ces 'monuments cinématographiques' serait la bienvenue ..... <br /> <br /> Merci pour cet agréable moment.<br /> <br /> Je ne sais pas si c'est CB qui 'joue des tours' aux publications .... je vois que les commentaires sont de 2012 et 2016 et le billet de 2021 !!!!
Répondre
M
Que du bonheur! que dire d'autre!!!!
Répondre
B
Bel article sur les seconds rôles dans les films de Pagnol<br /> <br /> Bises
Répondre
P
Bonjour<br /> <br /> Je te suis car moi aussi je vais quitter OB pour les mêmes raisons que toi et que beaucoup.<br /> <br /> Belle présentation ce nouveau blog, bravo.<br /> <br /> Ah je te donne aussi l'adresse de mon nouveau blog quelquefois que tu veuilles venir y faire un petit tour : http://aupetitrandonneur.eklablog.com<br /> <br /> Je te souhaite un excellent weekend<br /> <br /> Bisous<br /> <br /> @lain
Répondre
J
je vais te mettre de suite dans mes liens :P<br /> <br /> Quelle bonne idée de nous parler des seconds rôles :!:<br /> <br /> j'adore ces acteurs dont on parle peu et qui égalent ou surpassent même les vedettes ;)<br /> <br /> Bisous du var.
Répondre
V
belle idée cet article en hommage a ces artistes. gros bisous Nadine. cathy
Répondre
G
et hop, un petit tour et je m'en reviens !<br /> <br /> Quel plaisir de retrouver, pour démarrer sur ce nouvel interface, Pagnol. Un régal ..<br /> <br /> <br /> <br /> Bonne continuation<br /> <br /> Sincèrement<br /> <br /> <br /> <br /> Giselle
Répondre
L
Une très bonne idée que de choisir Pagnol pour commencer ton blog. Je comptais justement m'atteler à l'étude un peu plus poussée de ce personnage emblématique de notre chère Provence car je viens de trouver dans une brocante le Livre "Marcel Pagnol" de Dany Pompa. .<br /> <br /> ... A travers son microscome villageois, Marcel Pagnol est un peu autre. En retrait des galéjades du vieux port, loin des folies de Marius, sans les larmes de Fanny et les colères de César. Marcel Pagnol au coeur de sa Terre". <br /> <br /> ... Faire rire ceux qui rentrent des champs, avec leurs grandes mains tellement dures qu'ils ne peuvent plus les fermer. Ceux qui reviennent de l'usine, la tête basse, les ongles cassés, avec de l'huile noire dans les coupures de leurs doigts... Faire rire ceux qui ont tant de raison de pleurer ..." <br /> <br /> C'est sur ces Notes de Pagnol sur le rire, que je terminerai mon commentaire en te disant "à ben lèu". Bises - Joêlle de LA MALLE AUX TRESORS;
Répondre
C
Et bien me voilà inscrite dans ton nouveau chez toi <br /> <br /> Bonne soirée <br /> <br /> Biss
Répondre
Publicité