Chateau de la Mole

Château de la Môle (Var) (Photo site de la mairie de la Môle).

La maison de maître est appelée bastide ou château (castèu) selon son importance. On peut encore admirer certains châteaux, les tours d'angle et leur façade noble dominant la parc tandis que les bâtiments d'exploitation se trouvent à l'arrière. En règle générale, les bastides eurent pour origine le besoin, pour les citadins enrichis, de se constituer un placement intéressant, d'augmenter leur patrimoine et très souvent, de montrer ainsi la preuve de leur réussite. Les rangs de génoises, parfois fonction du nombre des étages du bâtiment, semblent aussi marquer, par leur importance, le rang social du propriétaire. Les ouvertures sont toujours plus hautes que larges.

Genoise4R-Aix

Génoise à quatre rangs de la chapelle des pénitents blancs à Aix-en-Provence (Photo Wikipédia).

Les portes d'entrées n'ont généralement qu'un battant et sont souvent faites de deux épaisseurs de planches, clouées horizontalement à l'extérieur et verticalement à l'intérieur. Les clous forgés sont visibles de l'extérieur. Les puits avaient une importance primordiale : point d'eau, point de vie. On les trouve très rarement annexés à l'habitation mais plutôt isolés, encore à proximité. Les formes sont diverses, soit ouverts avec un ou deux pilastres, soit couverts et même fermés par une petite porte de bois. Il est fréquent de constater que le rez-de-chaussée de l'habitation ne coïncide pas avec le sol extérieur. Un escalier de quelques marches conduit à un perron sur lequel ouvre le plus souvent la salle commune. Ce perron s'appuie la plupart du temps sur l'extraction de la voûte conduisant à la cave.

Cabanon 2

Cabanon en Provence (carte postale).

Le cabanon est, lui, un petit bâtiment d'exploitation situé assez loin de l'habitation principale. Le paysan y entreposait des outils, du matériel qu'il évitait ainsi de transporter. De temps en temps, de joyeuses fêtes champêtres et sans contrainte réunissaient familles et amis, "au cabanon". Alors que la maison garde un caractère privé, fermé, avec des traditions fortes, le cabanon est un lieu accueillant, ouvert à tous, où chacun apporte son écot pour une "ribote", une "boumbanço".

Pigeonnier

Pigeonnier à Châteaufort, Alpes-de-Haute-Provence (Photo Wikipédia).

Les pigeonniers se présentent sous différentes formes : 1/ soit isolés du bâtiment d'exploitation, tour ronde ou carrée avec une ceinture de carreaux vernissés, 2/ soit intégrés au bâtiment, situés sous le toit et signalés seulement par les ouvertures, la plage d'envol et un entourage de céramiques protégeant les nids contres les rats et belettes, 3/ soit attenants au bâtiment, sous forme de tour caractéristique avec un toit à simple versant, servant de point d'appui au mur d'enceinte et donnant à l'ensemble une apparence de fortin.

Bergerie en Provence

Bergerie en Provence (carte postale).

Les bergeries en Provence, sont bien le signe de la tradition pastorale. Selon l'importance du troupeau, elles sont, soit incorporées au bâtiment principal pour quelques centaines de bêtes, soit isolées pour plus d'un millier de têtes. Dans de nombreuses bergeries, l'architecture intérieure est en voûte permettant ainsi d'obtenir un température constante, hiver comme été. Le sol en terre battue reçoit le fumier. Les crèches, parfois adossées aux murs, sont ici disposées en position centrale, permettant aux moutons d'accéder aux deux côtés. Ces crèches peuvent être rehaussées sur des briques en raison de l'épaisseur croissante du fumier. Quand la bergerie est vide de ses occupants, c'est un signe de la saison de cette migration saisonnière qu'est la transhumance.

Source : Calendrier du Crédit Agricole Provence Côte d'Azur avec des photos qui agrémentent les différents mois de l'année.

La-Môle

Notes sur la première photo qui représente le château de la Môle : Le château est situé à 1 km de La Môle. Ce domaine est d’origine très ancienne puisqu’il est déjà cité en 1008 dans les archives. En 1770, la famille Boyer de Fonscolombe l’acheta à la famille de Suffren. C’est une demeure typiquement provençale avec une façade à cinq fenêtres flanquées de deux grosses tours rondes. Antoine de Saint-Exupéry aimait, dans son enfance, y passer des vacances auprès de ses grands-parents (description dans "Le Petit Prince"). Il a été d'être vendu par la famille de Fonscolombe. Dans le parc, subsiste la chapelle du château. Celui-ci est un domaine privé, il n’y a pas de possibilité de visite.

Source : Site de la Mairie de la Môle.