Riez-12

Porte à Riez - Alpes-de-Haute-Provence (Photo Nadine)

Dans certains murs, il était parfois difficile d'ouvrir une fenêtre par manque de place ou par crainte du froid ou du vent qui pourrait s'y engouffrer. C'est pourquoi on a fréquemment conçu de petites ouvertures qui servent plus à ventiler qu'à éclairer une pièce. Elles ne possèdent pas de volets mais sont protégées par des grilles scellées dans le mur. La façade exposée au nord, conçue comme une muraille pour résister aux éléments, en est transpercée çà et là. Quelques fenestrons y sont judicieusement placés pour aérer la maison.

Trigance-porte-muree

 Porte murée Renaissance avec oculus - Trigance - Haut-Var (Photo Nadine) 

Riez-13

 Porte avec ouverture grillagée - Riez -Alpes-de-Haute-Provence (Photo Nadine)

Sous les toits, les combles sont pourvus d'oeils-de-boeuf ou oculi (du latin oculus, oeil). Dans les bastides, ils s'alignent au-dessus des fenêtres situées aux étages, participant de cette façon à l'agencement général de la bâtisse. Leurs formes variées, rondes, ovales, carrées, rectangulaires, en losange ou encore hexagonales, témoignent du goût et du savoir-faire des constructeurs provençaux. Au détour d'un champ, un cabanon, un grenier à foin se parent d'un charme particulier grâce à un simple oculus ouvert sur un pignon. Les entrées, souvent sombres, peuvent être éclairées et ventilées par une ouverture au-dessus de la porte. Dans les maisons anciennes, cette imposte était pratiquée juste au-dessus du linteau. Simplement munie d'une grille, elle refroidissait la maison. Puis les maçons ont inclus l'imposte sous le linteau et l'ont fermées par des vitres mobiles ou pas. Plus ou moins discrète, elle s'orne de décors assortis à ceux de la porte et arbore parfois les armes de la famille qui possède la demeure dans certains cas, depuis des générations.

Source : D'après "L'âme des maisons provençales" - Elisabeth Bousquet-Duquesne - Editions Ouest-France.
 

Trans-porte2

 Porte avec imposte vitrée - Trans en Provence - Maison dite "maison des têtes" (Photo Nadine)